Nouvelles

La programmation 2013-2014 du Théâtre du Rideau Vert est dévoilée

*Le Théâtre du Rideau a dévoilé aujourd’hui la programmation de sa nouvelle saison 2013-2014, qui sera marquée par le 65e anniversaire de sa fondation.

Tout au long de l’année, le Théâtre du Rideau Vert soulignera ses 65 ans avec différentes initiatives. des capsules vidéo, dans lesquelles des artistes raconteront ce que représente le TRV dans leur vie et dans leur carrière, seront diffusées avant chacune des représentations et publiées sur notre site internet ainsi que sur les réseaux sociaux. une œuvre du scénographe olivier landreville, inspirée de la maquette du décor de la pièce Le Paradis à la fin de vos jours, sera installée dans le foyer du Théâtre. la pièce Les Innocentes, première production présentée par le Théâtre du Rideau Vert en février 1949, fera l’objet d’une lecture publique, 65 ans jour pour jour après la toute première représentation.

La réalisation d’un grand projet

Afin de poursuivre sa mission avec la même fougue et la même passion que celles qui animaient ses fondatrices, le Théâtre du Rideau Vert entreprend la rénovation et la mise à niveau de ses immeubles et équipements. Ce projet permettra au TRV d’offrir aux artistes une salle de répétition plus grande et plus moderne et, ce faisant, de meilleures conditions de création. la salle de spectacle recevra, quant à elle, de nouveaux fauteuils plus confortables qui feront le bonheur des spectateurs. ayant obtenu la confirmation de la participation des gouvernements du Québec et du Canada, le Théâtre du Rideau Vert lance une grande campagne de financement auprès du grand public afin d’amasser les sommes manquantes. plusieurs façons de contribuer sont mises de l’avant, comme l’achat d’un fauteuil qui portera fièrement le nom du donateur.

À L’AFFICHE

  • La cerisaie

D’Anton Tchekhov. Mise en scène: Alexandre Marine

Alors qu’on entend au loin la rumeur d’une révolution qui se prépare, le printemps s’installe sur la campagne russe. Les cerisiers sont en fleurs sur la propriété de Lioubov qui revient sur sa terre natale, après cinq ans d’exil à Paris. En compagnie de sa fille, de son frère, de quelques parents et amis et des domestiques qui prennent soin de la demeure familiale depuis toujours, elle se remémore tous les beaux moments vécus sur la cerisaie, la plus belle et la plus gran­de de toute la Russie. Elle s’accroche au passé et refuse obstinément de faire face à l’inévitable : elle est ruinée et doit vendre le domaine à l’encan.

  • Le paradis à la fin de vos jours

De Michel Tremblay. Mise en scène : Frédéric Blanchette

Du haut de son ciel, Nana n’a rien perdu de sa bonhommie et de sa verve légendaire! Assise au milieu des siens, dans un paradis qui ne ressemble pas du tout à ce qu’on lui avait fait miroiter, elle retourne dans ses souvenirs, les plus beaux comme les plus éprouvants, et nous raconte des bribes de sa vie. Avec une lucidité désarmante et un humour parfois mordant, elle réfléchit à haute voix et elle attend toujours, bien installée sur son nuage depuis 45 ans, que le Bon Dieu se montre le bout du nez… 

  • 2013 revue et corrigée

Mise en scène : Alain Zouvi

Des dizaines et des dizaines de personnalités parodiées et seulement six interprètes sur scène qui jouent, chantent, dansent, imitent, caricaturent et se démènent pour offrir un spectacle des plus divertissants. Voilà le tour de force proposé par Revue et corrigée pour une neuvième édition consécutive. 

  • La grande sortie

De Mélanie Maynard et Jonathan Racine. Mise en scène: Jonathan Racine

Bienvenue chez les Brouillette, une famille québécoise de la classe ouvrière qu’on retrouve au début des années 80, alors que Marthe, la mère, apprend qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre. Cette femme, qui ne sort plus de sa maison et qui vit par procuration devant sa télévision, se fera alors raconter par ses trois enfants réunis dans la maison familiale, divers moments marquants de sa vie. Au fil des jours et des souvenirs revisités, en prenant plaisir à enjoliver le passé, les membres de cette famille éclatée retrouveront peu à peu l’essence même de ce qui les unit.

  • Rouge

De John Logan. Mise en scène : Serge Denoncourt

New York, fin des années 50. Alors qu’il est au sommet de sa réussite, le peintre expressionniste Mark Rothko décroche un contrat extrêmement lucratif pour réaliser de grandes peintures murales pour le chic restaurant de l’hôtel Four Seasons. Pour l’aider dans cette entreprise colossale, il embauche un     jeune apprenti qui vient tous les jours préparer ses toiles, appliquer les couches de fond, nettoyer ses pinceaux. Ce dernier, mû par l’idéalisme de ses     20 ans, mettra rapidement le maître face à ses propres contradictions. S’engage alors, dans l’atelier de l’artiste, une joute oratoire musclée dans laquelle les protagonistes se questionnent, se confient, mais surtout, se confrontent.

  • Production surprise signée Denise Filiatrault

Les détails seront dévoilés cet automne

 

Consultez le site web du Théâtre du Rideau Vert

 

*Texte tiré du communiqué de presse officiel

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *