Nouvelles

La saison 2013-2014 de Duceppe est dévoilée

Le Théâtre Jean-Duceppe a dévoilé sa saison 2013-2014. La Vénus au vison, un jeu de miroirs sur la domination et le pouvoir d’attraction. La traversée de la mer intérieure, une histoire pleine d’humour sur toile de fond politique. L’esprit de famille, où les personnages se retrouvent comme des diables dans l’eau bénite. Sunderland, une œuvre qui vous parlera de solidarité et d’affection. Les Liaisons dangereuses, un grand classique dont les thèmes sont d’une modernité fascinante. 

Du 11 septembre au 19 octobre | LA VÉNUS AU VISON de David Ives | Mise en scène de Michel Poirier | Traduction de Maryse Warda | Avec Hélène Bourgeois Leclerc et Patrice Robitaille | Thomas, dramaturge et metteur en scène a écrit une adaptation du célèbre roman de Leopold Sacher-Masoch, La Vénus au vison, explorant l’interaction entre le sexe et le pouvoir. Au moment où Thomas désespérait de trouver l’interprète idéale, arrive Vanda une jeune actrice fébrile et déterminée. Vanda plonge dans l’interprétation du personnage, oblige l’auteur à reconsidérer son manuscrit et suscite des discussions sur les motivations qui habitent les personnages. S’amorce une aventure intellectuelle qui se transforme en une rencontre captivante entre une actrice et son auteur. Une grande histoire d’amour qui compose avec toute la fragilité humaine et l’impulsion du désir.

Du 30 octobre au 7 décembre | LA TRAVERSÉE DE LA MER INTÉRIEURE de Jean-Rock Gaudreault | Mise en scène de Monique Duceppe | Avec Michel Dumont, Marc Legault, Pierre-François Legendre et Pauline Martin | Ancien député de Roberval et ex-maire de Péribonka, Rosaire Bouchard, 70 ans, revient d’un long séjour à l’étranger qui lui a  permis de faire le deuil de sa femme. Décidé à reprendre son destin en main, Rosaire annonce qu’il a l’intention de briguer les  suffrages lors de la campagne électorale qui s’annonce. Mais la confiance du parti à l’égard du vieux routier est loin d’être acquise.  L’état-major délègue un jeune stratège politique auprès du candidat. Acceptant de mauvais gré, Rosaire fera appel à son ancien  compagnon d’armes. Mais le temps a fait son œuvre et l’allié espéré va devenir un véritable boulet.

Du 18 décembre au 8 février | L’ESPRIT DE FAMILLE d’Éric Assous | Mise en scène de Monique Duceppe | Adaptation de Michel Tremblay | Avec Yves Bélanger, Anne Casabonne, Antoine Durand, Catherine Florent, Roger La Rue, Linda Sorgini et Catherine-Anne Toupin | Trois frères et leurs charmantes épouses dînent ensemble à l’occasion d’une pendaison de crémaillère. Tout se déroule pour le mieux quand surgit une ravissante demoiselle que les trois frères ont mieux que bien connue. L’atmosphère change alors du tout au tout: suspicion chez les femmes, panique chez les hommes. Tout y passe: méfiance, nervosité, malaise, jalousie, mensonges, secrets, tout cela finement brodé dans une comédie qui aborde avec brio et originalité le thème des relations conjugales et familiales. Ici, ce ne sont pas les portes qui claquent, ce sont les mots.

Du 19 février au 29 mars | SUNDERLAND de Clément Koch | Mise en scène et adaptation de Serge Postigo | Avec Catherine-Anne Toupin, Eloi ArchamBaudoin, Karine Belly, Frédéric Blanchette, Marie-Claude Michaud, Marie-Ève Milot et Henri Prado | Sunderland, petite ville du nord de l’Angleterre. Une usine d’abattage de poulets ferme. Une ancienne reine de beauté se retrouve sans le sou. Une petite sœur autiste compte les fourmis. Une travailleuse sociale intraitable menace de l’emmener. Et une meilleure amie est devenue experte en téléphone rose. Sally a un besoin criant d’argent. Si elle ne trouve pas de travail, on lui enlèvera la garde de sa petite sœur autiste. Elle ne voit qu’une solution: devenir mère porteuse. Une comédie sociale sur le pouvoir du don de soi, de l’amour inconditionnel et de l’esprit de solidarité.

Du 9 avril au 17 mai | LES LIAISONS DANGEREUSES de Christopher Hampton (d’après Laclos) | Mise en scène et traduction de Serge Denoncourt | Avec Julie Le Breton, Éric Bruneau, Catherine Bégin, Annick Bergeron, Magalie Lépine-Blondeau et Philippe Thibault-Denis | L’amour, le pouvoir, la manipulation, le désir et la sexualité. Vous êtes conviés dans les salons de la noblesse française pour découvrir le plan machiavélique et sans scrupule du vicomte de Valmont et de la marquise de Merteuil. L’entreprise est simple, la marquise de Merteuil veut se venger lorsqu’elle apprend que son ancien amant épousera la jeune et vertueuse Cécile Volanges, tout juste sortie du couvent. Elle proposera donc à Valmont de faire fondre de désir et d’envie la jeune promise. Mais Valmont veut une deuxième victime: la prude et fidèle présidente de Tourvel. Un plan diabolique qui n’aura pas l’issue escomptée.

Communiqué de presse | www.duceppe.com

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *