Nouvelles

Villes mortes | Sarah Berthiaume

Vient de paraître chez Ta mère, Villes mortes, une pièce de Sarah Berthiaume. Villes mortes, c’est une ville romaine ensevelie par le Vésuve en 79 avant Jésus-Christ; c’est une ville minière de la Côte-Nord désaffectée en 1984; c’est une ville d’Asie centrale occupée par l’OTAN depuis 2003; c’est un quartier de divertissement fondé en 2006 à Brossard, au Québec. Villes mortes, c’est Pompéi, la foudroyée; Gagnonville, l’agonisante; Kandahar, la martyre; DIX30, la zombie. Villes mortes, c’est aussi, et surtout, une réflexion sur l’origine, l’éphémère, la catastrophe, le deuil, le vide, l’espoir. Villes mortes, c’est quatre face à face entre l’humain et l’immobilier. Quatre chroniques nécrologiques douces-amères. Quatre grandes morts qui surviennent dans quatre petites vies. Villes mortes, c’est quatre contes sur quatre filles vivantes qui racontent leur relation avec une ville morte. 100 pages, 20$

Sarah Berthiaume est auteure, comédienne et cofondatrice de la compagnie Abat-Jour Théâtre. Sa première pièce, Le Déluge après, a été créé en 2008 par le Théâtre de la Rubrique (Jonquière), puis, en version anglaise, en 2010, par Talisman Theatre. Sarah est aussi l’auteure des pièces Disparitions (Théâtre du Double signe, 2012), Villes mortes, (Abat-Jour Théâtre, 2011), P@ndora (Youtheatre, 2012) et Les Orphelins de Madrid (Petit Théâtre du Nord, 2012). Sa pièce Yukonstyle a été, au printemps 2013, montée simultanément au Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal et au Théâtre national de la Colline à Paris, avant d’être produite à Bruxelles, Innsbruck, Heidelberg et Toronto. Villes mortes est sa deuxième publication chez Ta mère, après Les Cicatrisés de Saint-Sauvignac

Communiqué de presse | www.tamere.org

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *