Nouvelles

La saison 2013-2014 du Théâtre Denise-Pelletier est dévoilée

À la Salle Denise-Pelletier en cette 50e saison: une œuvre charnière du théâtre québécois, Zone de Marcel Dubé, un des pères fondateurs de notre dramaturgie; un incontournable du théâtre classique, Le Cid de Pierre Corneille; le grand drame romantique Marie Tudor de Victor Hugo; et un hommage à Carlo Goldoni, «père» du théâtre italien, Commedia de Pierre-Yves Lemieux.

Ainsi, dès le 25 septembre, le TDP accueille une production du Théâtre français de Toronto et du Théâtre la Catapulte: Zone de Marcel Dubé, dans une mise en scène de Jean Stéphane Roy avec, entre autres, dans les rôles de Tarzan et Ciboulette, Nicolas Desfossés et Frédérique Therrien. Suivra Le Cid de Corneille, à compter du 13 novembre, dans une mise en scène de Daniel Paquette. Le 15 janvier 2014, le TDP présente Marie Tudor de Victor Hugo, dans une adaptation et mise en scène de Claude Poissant. Comme dernier spectacle dans la grande salle, en mars 2014, le TDP propose, en partenariat avec le Théâtre de l’Opsis, Commedia de Pierre-Yves Lemieux, une création faisant partie du Cycle italien de l’Opsis.

À la Salle Fred-Barry

À la Salle Fred-Barry, 9 spectacles – 8 créations, 1 reprise – proposés par de jeunes compagnies, en codiffusion avec le TDP. Ainsi, dès le 18 septembre, une création de la compagnie Griffon Théâtre qui nous avait donné le merveilleux Z comme Zadig de Voltaire. Cette fois, ce sera La Carnivore Pourpre de Maryse Pelletier, dans une mise en scène d’Anne Millaire, une œuvre de fiction, inspirée de faits réels.

Suivra Britannicus Now de Marilyn Perreault, dans une mise en scène de Lilie Bergeron. À compter du 30 octobre, La Bête de David Hirson, dans une traduction, adaptation et mise en scène de Jean-Guy Legault. Un vrai gentleman ne plaisante pas quand s’il s’agit d’une chose aussi sérieuse qu’un pari, surtout quand ce pari est de faire Le Tour du monde en 80 jours. Frédéric Bélanger, du Théâtre Advienne que pourra, adapte et met en scène ce roman célèbre de Jules Verne, écrit en 1873, qui mêle science-fiction, aventure et fantastique.

Dès le 22 janvier 2014, Victor Hugo, mon amour de l’auteure et comédienne française Anthéa Sogno prend l’affiche dans une mise en scène de Stéfan Perreault. Les Mythomanes, texte et mise en scène de Jean-Guy Legault, explorera, à compter du 12 février, le thème de la perception et les stéréotypes modernes en conviant une galerie de personnages issus des plus grands mythes de l’histoire. Qu’est-ce qui se passe dans la tête des ados rivés à leur pupitre, alors que les minutes piétinent sur l’horloge de l’école? C’est ce que nous découvrirons sur scène avec Album de finissants dès le 12 mars.

En 2010, Bruit public livrait avec succès sa première création à la Salle Fred-Barry: Jeux de massacre de IonescoLe metteur en scène  et directeur de la compagnie Éric J. St-Jean nous revient cette fois à compter du 26 mars avec Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo. La saison se terminera comme c’est la tradition par Les Zurbains du Théâtre Le Clou, qui apporte sa nouvelle cuvée de contes créés par un auteur professionnel et des adolescents de divers horizons culturels et géographiques.

Communiqué de presse | TDP

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *