Nouvelles

Le Théâtre Denise-Pelletier en 2014-2015

Le Théâtre Denise-Pelletier lance sa 51e saison, la 20e et toute dernière du directeur artistique Pierre Rousseau qui passe le flambeau. Une saison composée de 14 spectacles, dont quatre grands rendez-vous à la Salle Denise-Pelletier et une dizaine à la Salle Fred-Barry.

Du 3 au 24 octobre 2014

Andromaque 10-43

d’après Racine, adaptation de Lionel Chiuch, François Douan et Kristian Frédric, mise en scène et scénographie de Kristian Frédric, conception vidéo de Olivier Proulx.

Kristian Frédric est un habitué du Québec où il a, entre autres, monté Big Shoot, pièce «coup de poing», unanimement saluée par la critique lors de sa création en septembre 2005 à la Salle Fred-Barry. Andromaque est ici transposée à l’ère du numérique. La Grèce antique devient l’Occident, Troie devient Bagdad. Coincés dans un bunker qui ne les protège plus de la violence du monde, à la fois voyeurs et proies, Andromaque, Hermione, Oreste et Pyrrhus tentent de reprendre le contrôle de leur existence. Ils sont livrés à des démons dont les nouvelles technologies de communication amplifient la puissance. Ainsi, des temples de marbre de l’Antiquité aux quartiers généraux suréquipés du 21e siècle, Andromaque 10-43 témoigne de notre perpétuelle impuissance à trouver une harmonie avec le monde.

Avec Denis Lavant, Monica Budde, Jeanne De Mont, Frédéric Landenberg, Meggie Proulx Lapierre, Arnaud Binard et Ivan Morane.

Créé en février dernier au Théâtre du Grütli à Genève, le spectacle est actuellement en tournée en France et en Suisse pour une quarantaine de représentations avant sa venue à Montréal. Andromaque 10-43 est une coproduction de la Cie Lézards Qui Bougent Les Hauts de Bayonne (France) et du Théâtre du Grütli (Suisse). 

Du 12 novembre au 12 décembre 2014

D’Artagnan et les trois mousquetaires

d’après l’œuvre d’Alexandre Dumas, adaptation et mise en scène de Frédéric Bélanger.

À la mort de son père, le jeune et fougueux d’Artagnan part pour Paris avec l’ambition d’entrer au service du roi, chez les mousquetaires. À son arrivée dans la capitale en compagnie de son écervelé valet Planchet, il cherche querelle à trois gentilshommes qui, après les avoir conquis par sa bravoure, deviendront ses trois légendaires compagnons : Athos, Porthos et Aramis. Au cœur de conspirations et d’intrigues amoureuses, seule la fine lame de d’Artagnan tracera la ligne entre les bons et les méchants… Un spectacle foisonnant d’aventures, de railleries, de combats d’épée et de plaisirs…

Avec Guillaume Baillargeon, François Bernier, Maude Campeau, Louise Cardinal, Guillaume Champoux, Stéphanie M. Germain, Bruno Piccolo, Philippe Robert et Claude Tremblay. Un spectacle du Théâtre Advienne que pourra.

Du 6 au 28 février 2015

La Cantatrice chauve et La Leçon

Textes d’Eugène Ionesco, mise en scène de Frédéric Dubois. Une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs.

Avec des dialogues irrésistibles, La Cantatrice chauve met en scène un couple qui n’a absolument rien à se dire, une pendule contrariante, une bonne qui se prend pour Sherlock Holmes et un capitaine des pompiers. Dans La Leçon, on assiste à l’affrontement détonnant entre un professeur confus et concupiscent et une élève insolente. Reprenant le même procédé qu’à la création en 2007, le public pigera au hasard avant l’entracte le nom des comédiens qui joueront le professeur et l’élève dans La Leçon.

Avec Simon Dépot, Monelle Guertin, Eliot Laprise, Catherine Larochelle, Pierre Limoges et Ansie St-Martin.

Du 11 mars au 1er avril 2015

Le Barbier de Séville

Texte de Beaumarchais, mise en scène de daniel paquette.

Dans cette comédie d’intrigues, Beaumarchais ne manque pas de railler les mœurs sociales et politiques de son époque. Bartholo, un vieux médecin, a décidé d’épouser Rosine dont il est le tuteur. Celle-ci de son côté est courtisée et séduite par le Comte Almaviva. Ce dernier va tout faire pour se marier avec elle avec la complicité de Figaro, un de ses anciens valets qu’il a retrouvé alors qu’il guettait Rosine sous sa fenêtre.

Avec Luc Boucher, Daniel Desparois, Kevin Houle, Jean Leclerc, Madeleine Péloquin et Carl Poliquin.

À la Salle Fred-Barry :

Du 17 au 19 septembre 2014

Je n’y suis pour rien

Texte de Marie-Claude Verdier, mise en scène de Magali Lemèle et Louise Naubert

Ariane, une jeune femme, perd ses repères, s’enferme dans sa propre prison: les cupcakes de la patronne ne suffisent plus. C’est l’implosion, le big bang intérieur. La pièce met à nu la mécanique du quotidien et sa dérive: dérive du monde du travail et de la bureaucratie, dérive des rapports humains. Accompagnée sur scène du musicien Jean-Sébastien Dallaire qui lui donne rythmiquement la réplique, Magali Lemèle offre une création à la frontière du monologue, du théâtre performance et du slam. 

Du 1er au 18 octobre 2014

Qui est Ionesco ?

Texte de Richard Letendre, mise en scène de Thérèse Perreault. Une production du Théâtre Effet V.

L’auteur et comédien Richard Letendre, en inspecteur Mallot, ouvre une enquête sur le père du théâtre de l’absurde, Eugène Ionesco, pour débusquer l’homme à travers son œuvre. Hommage au grand dramaturge décédé il y a tout juste vingt ans, ce spectacle ne donne pas de réponse, n’impose aucune conclusion, mais nous permet de découvrir ou redécouvrir l’œuvre majeure de Ionesco. On y retrouve avec bonheur la dérision du quotidien, le dérèglement du langage, la prolifération de mots, d’objets, la mécanique des gestes, l’obsession de la mort et la nostalgie des paradis perdus.

Avec Lori Hazine Poisson, Aliona Munteanu et Richard Letendre.

Du 22 octobre au 8 novembre

En attendant Godot

Texte de Samuel Beckett, mise en scène de Serge Mandeville. Une production de Absolu Théâtre

Première pièce que l’auteur avait écrite directement en français, chef-d’œuvre de l’absurde qui peut se résumer ainsi : Deux clochards, Estragon et Vladimir, attendent sur une route au pied d’un arbre dépouillé un certain Godot dont ils pensent qu’il les sauvera. Deux autres personnages, Pozzo et Lucky, viennent leur tenir compagnie, mais Godot ne viendra jamais…

Avec François-Xavier Dufour, Catherine Leblond, Pierre Limoges, Louis-Olivier Mauffette et André-Luc Tessier.

Du 12 au 29 novembre 2014

L’énigme Camus – une passion algérienne

Texte et mise en scène Jean-Marie Papapietro. Une production du Théâtre de Fortune.

Sous forme de théâtre-documentaire, Jean-Marie Papapietro explore les dernières années d’Albert Camus à travers son regard sur les troubles qui agitent l’Algérie à partir de 1954. «J’ai mal à l’Algérie, comme d’autres ont mal aux poumons», confiait Camus. Ses interventions publiques pour trouver une solution au conflit donnent lieu, sur la scène du théâtre, à un débat contradictoire réunissant cinq intervenants qui reprennent à leur compte les polémiques souvent très dures qui ont isolé de plus en plus Camus, le plongeant dans une crise dont on ne mesurera la gravité qu’après sa mort brutale en 1960, deux ans avant l’accession de l’Algérie à l’indépendance et la déportation d’un million d’Algériens qui choisirent de rester français.

Avec Stéphane Lépine, Roch Aubert, Philippe Régnoux, Ariel Ifergan et Gaétan Nadeau.

Du 3 au 20 décembre 2014

Noël 1933

Texte de Chantal et Dominique Grenier, mise en scène de Jean Turcotte. Une production du Théâtre Exaltemps.

Nous sommes le 24 décembre 1933, les temps sont durs. Montréal et ses ouvriers n’échappent pas à la crise qui sévit. Malgré tout, quelque part dans le quartier Saint-Henri, des citoyens se préparent à réveillonner et les chants de Noël réchauffent les cœurs que le froid de décembre ne parvient pas à glacer… Onze voix, sous la direction musicale de David Leboeuf, habiteront l’espace scénique, nous invitant à découvrir un Montréal d’une autre époque…

Du 14 au 30 janvier 2015

Mademoiselle Molière

Texte et mise en scène de Hubert Fielden, présentée par La Dérive, une jeune troupe  constituée de diplômés du Conservatoire d’art dramatique de Montréal depuis mai 2014.

Grâce à l’Office franco-québécois pour la jeunesse, Mademoiselle Molière a été présentée dans trois villes en France en 2013. Dans la pièce qui se déroule à Paris, en 1700, Armande Béjart, veuve de Molière et comédienne de sa troupe, va s’éteindre à l’âge de 58 ans. Dans des moments de lucidité, elle se remémore et revit les différentes étapes de sa vie à travers l’œuvre de Molière : sa rencontre avec lui, son ascension comme comédienne sous le nom de Mademoiselle Molière, son mariage à vingt ans avec le grand dramaturge qui en a quarante, ses moments les plus heureux comme les plus sombres et les plus répréhensibles de son parcours.

Du 11 au 28 février 2015

Victor Hugo, mon amour

Texte d’Anthéa Sogno, mise en scène de Léo Munger. Une production du Théâtre de la Tartigou et des Productions Mistral.

C’est à partir d’une monumentale correspondance – 23 650 lettres en 50 ans d’amour  – entre Victor Hugo (Hugo Giroux) et Juliette Drouet (Catherine Bütikofer), qu’Anthéa Sogno a écrit cette pièce qui illustre les grands moments de leur vie amoureuse, littéraire et politique. Une première nord-américaine après 650 représentations en France la saison dernière.  

Du 4 au 21 mars 2015

Chatroom

Texte de  Enda Walsh, traduction d’Étienne Lepage, mise en scène de Sylvain Bélanger. Une production du Théâtre La Combine.

Chatroom est une histoire puissante, qui témoigne de la rébellion adolescente. Dans un cyberespace, sept jeunes se retrouvent sur un site de clavardage dont les discussions tournent autour de sujets coriaces. Comédie acide aux dialogues courts et rythmés, Chatroom nous plonge dans une spirale de manipulation alimentée par l’ennui et la frustration de ces adolescents.

Avec Simon Beaulé-Bulman, Anne-Marie Binette, Catherine Chabot, Olivier Gervais-Courchesne, Elisabeth Payeur, Antoine Rivard-Nolin et Maude Roberge-Dumas.

Du 25 mars au 11 avril 2015

Javotte

Roman de Simon Boulerice, adapté et mis en scène par Jean-Guy Legault. Une production du Collectif Les Casseroles.

Dans cette fable moderne, Javotte, la demi-sœur de Cendrillon, anti-héroïne aux grands pieds, navigue entre éveil sexuel, aversion pour ses semblables et goût pour le risque. Elle devra accepter ses imperfections et focaliser sur l’essentiel: réaliser ses fantasmes pendant qu’il en est encore temps. Le style corrosif, la désillusion de Javotte, son profond désespoir et sa chute sont abordés avec humour, sensibilité et inventivité.

Avec Valérie Dumas, Caroline Gendron, Marc-Antoine Larche, Lyne Lefort, Émilie-Lune Sauvé et une autre comédienne.

Du 5 au 15 mai 2015

Les Zurbains

Textes de jeunes auteurs, mise en scène de Monique Gosselin. Une production du Théâtre le Clou en collaboration avec le TDP et Les Gros Becs.

Rendez-vous annuel des mots et des imaginaires adolescents, les Zurbains atteignent leur majorité! La 18e édition, présentée apportera des créations exceptionnelles pulsées à même la plume de jeunes auteurs sélectionnés à Montréal et à Québec, et celle d’un auteur professionnel.

Communiqué // Théâtre Denise-Pelletier

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *