Nouvelles

Danse-Cité en 2014-2015

Danse-Cité dévoile sa saison 2014-2015 : Se transporter. Regroupant des artistes de différents horizons et de différentes générations, chacun des spectacles de cette 33e saison explore, via diverses rencontres disciplinaires, les mécanismes d’adaptation de l’être humain à son environnement, aux autres et à certaines situations vécues.

Elsewhere

Heidi Strauss / Traces-Chorégraphes

Chorégraphe torontoise chaudement applaudie, Heidi Strauss s’interroge avec Elsewhere sur la capacité d’adaptation et de résilience de l’être humain qui s’avère confronté chaque jour à des expériences et obstacles particuliers. Avec grâce et fougue, la danse explore ici cette faculté de l’être humain à transformer et à être transformé. > Avec Danielle Baskerville, Justine A. Chambers, Luke Garwood, Molly Johnson et Brendan Wyatt

1er au 4 octobre 2014 / Théâtre Prospero

6,3 Évanouissements

Catherine Tardif et Michel F Côté / Traces-Hors-Sentiers

Mise en commun de talents et d’imaginaires différents pour façonner une grammaire nouvelle, 6,3 Évanouissements convie à la danse six fidèles complices (sollicités ici à tour de rôle comme interprètes et comme chorégraphes) pour une carte blanche peu banale sous le thème de l’évanouissement. > De et avec Fortner Anderson, Marc Boivin, Sophie Corriveau, Michel F Côté, Benoît Lachambre et Catherine Tardif

12 au 15 novembre 2014 / Agora de la danse

Les Méandres de Little Lady 

Sandrine Lafond / Traces-Interprètes

Forte d’une longue expérience en danse et en cirque, Sandrine Lafond a conçu le personnage de Little Lady; un personnage bouffon, un brin contorsionniste, dont les attributs s’avèrent distordus, grossis à la loupe. Dans cette fable burlesque, les aventures excentriques vécues par Little Lady évoquent avec une douce folie l’obsession contemporaine pour l’apparence et l’image de soi que l’on projette. Un one-woman show haut en couleur !

26 au 28 février + 5 au 7 mars 2015 / Espace GO

À travers la pared

Élodie Lombardo (Les sœurs Schmutt) / Traces-Chorégraphes

À l’hiver 2014, Élodie Lombardo a créé une œuvre dans une prison centenaire désaffectée à San Luis Potosí (Mexique). Transposée à Montréal dans un espace scénique ouvert aux déplacements des spectateurs, À travers la pared (À travers le mur) explore nos murs intérieurs, ceux que l’on ne cesse de construire et déconstruire pour se protéger ou s’évader. Danse, vidéo, théâtre et mélodies en direct s’entrelacent dans ce spectacle empreint d’une réflexion sur la liberté et les limites humaines. > Avec Cristóbal Barreto Heredia, Sarah Dell’Ava, Pamela Grimaldo, Séverine Lombardo, Irma Monterrubio et Eduardo Jesus Rocha

1er au 4 + 8 au 11 avril 2015 / Espace GO

Communiqué de presse // Danse-Cité

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *