Nouvelles

L’Espace GO en 2014-2015

Du 11 novembre au 6 décembre 2014 :

Lumières, lumières, lumières

Texte : Evelyne de la Chenelière
Mise en scène : Denis Marleau
Collaboration artistique et conception vidéo : Stéphanie Jasmin

Avec Anne-Marie Cadieux et Evelyne de la Chenelière

Pour amorcer sa résidence d’artiste à l’Espace GO, Evelyne de la Chenelière a souhaité revisiter le célèbre roman Vers le phare de Virginia Woolf et rendre compte de l’envahissement des voix dont souffrait l’auteure. Pour y parvenir, elle se met dans la tête de Virginia Woolf au moment où celle-ci créait son roman et donne vie à deux personnages clés : Madame Ramsay (Anne-Marie Cadieux), épouse et mère modèle, attentive aux gens qui l’entourent, et Lily Briscoe (Evelyne de la Chenelière), une artiste peintre solitaire qui souhaite conserver sa liberté pour créer.

C’est au metteur en scène de renommée internationale Denis Marleau, fidèle complice des créations d’Espace GO, qu’elle fait appel pour donner vie à ces deux femmes qui partagent une même pulsion de vie : la soif de beauté.

 

Du 20 janvier au 14 février 2015 :

Un Show nommé désir

Conception et mise en scène : Serge Denoncourt

Avec Céline Bonnier, Dany Boudreault, Magalie Lépine Blondeau, Jean-Moïse Martin et Éric Robidoux

Après l’admirable Christine, la reine-garçon en 2012, le metteur en scène de renom Serge Denoncourt et la comédienne Céline Bonnier avaient scellé un pacte : travailler à nouveau ensemble sur le thème du désir. Pour fouiller les effets de cette pulsion violente qui agit sur l’âme et la chair, Serge Denoncourt lui a proposé une réflexion sur le personnage de Blanche DuBois. S’inspirant de la célèbre pièce Un tramway nommé désir de Tennessee Williams, il choisit d’explorer les rapports charnels entre les personnages principaux, avec un regard dépouillé de la censure de l’époque. Ce faisant, il en révélera les secrets intimes et la moiteur.

Un peu à la manière de ce qu’il avait fait lors de son inoubliable Je suis une mouette (non ce n’est pas ça) Denoncourt souhaite aussi abolir l’espace entre personnages et comédiens en permettant à ces derniers de livrer une part d’eux- mêmes à l’intérieur de cette œuvre originale.

Du 5 au 23 mai 2015 :

Les deux voyages de Suzanne W.

Texte, installation et mise en scène : Marc Lainé

Avec Pierre-Yves Cardinal, Marie-Sophie Ferdane, Sylvie Léonard et  les musiciens de Moriarty

Depuis plusieurs années, Espace GO développe des liens privilégiés avec des artistes et des compagnies de l’Hexagone. Passionné depuis toujours par l’Amérique, le metteur en scène français Marc Lainé, artiste associé au CDDB Théâtre de Lorient et au Centre Dramatique de Haute- Normandie (Rouen), a entamé en 2010 un cycle de spectacles consacrés à la culture populaire américaine. Aujourd’hui, à travers les grands espaces aux perspectives infinies de l’Amérique du Nord, il nous propose un road trip vertigineux et fascinant inspiré du mythe d’Orphée — récit antique dans lequel le héros voyage jusqu’aux Enfers pour sauver sa bien-aimée. Il nous entraîne dans la quête d’un amour impossible où réel et fantastique se répondent jusqu’à se superposer.

Qui dit road trip dit musique rock. Marc Lainé a donc invité les musiciens du groupe franco-américain Moriarty à interpréter sur scène une trame sonore originale qui constituera un élément essentiel de la narration.

La pièce met en scène les comédiens Pierre-Yves Cardinal et Sylvie Léonard (Québec) et Marie-Sophie Ferdane (France), et sera créée au Théâtre National de Chaillot, à Paris, avant sa présentation à l’Espace GO

Du 24 février au 21 mars 2015 :

Grande Écoute

Texte de Larry Tremblay, mise en scène de Claude Poissant

Avec Alexandre Bergeron, Denis Bernard, Sylvie De Morais, Sébastien Dodge, Macha Limonchik et Jean-Philippe Perras

Réflexion mordante et insidieuse sur la compassion, Grande Écoute de Larry Tremblay entre dans l’univers d’un professionnel de la télé, Roy, un journaliste-animateur qui présente aux téléspectateurs des rencontres intimes avec des gens prêts à partager leur vécu, leurs désirs et leurs névroses. Roy, habile interviewer, à la fois sincère et manipulateur, réussit à rendre séduisant le bizarre, le complexe et l’inutile. Cependant, sa vie avec sa femme, son fils et son valet de cœur est bien loin du bonheur apparent.

Larry Tremblay, auteur des pièces Abraham Lincoln va au théâtre, The Dragonfly of Chicoutine et Cantate de guerre nous offre avec Grande Écoute un joyeux paradoxe entre bref et profond, entre superficiel et réel, entre déni et mépris. Le metteur en scène Claude Poissant, qui plonge ici avec jouissance dans le trafic des sentiments, signe ainsi une quatrième collaboration avec Tremblay.

Spectacles en accueil

Du 9 septembre au 4 octobre 2014 :

Le Vertige

Texte de Evguénia S. Guinzbourg, adaptation du récit pour la scène d’Alexandre Getman, mise en scène de Luce Pelletier

Avec Louise Cardinal, Caroline Bouchard, Jean-François Casabonne, Guillaume Champoux, Myriam Debonville, Emilie Dionne, Katrine Duhaime, Daniel Gadouas, Eve Gadouas, Caroline Lavigne, Anne- Catherine Lebeau, Manon Lussier, Debbie Lynch-White, Maxime Mailloux, Sasha-Emmanuelle Migliarese, Isabelle Miquelon, Pascale Montreuil, Olivier Morin, Catherine Paquin-Béchard, France Parent, Marie-Eve Pelletier, Jean-François Pronovost, Catherine Proulx-Lemay, Martine Pype- Rondeau, Adèle Reinhardt, Maxime René de Cotret, Lénie Scoffié, Monique Spaziani, David Strasbourg, Marion Van Bogaert Nolasco.

Fidèle à sa mission de faire vivre des voix d’ailleurs sur les scènes d’ici, le Théâtre de l’Opsis, dirigé par Luce Pelletier, lève le voile sur une part importante de l’identité russe avec ce texte présenté presque sans interruption depuis un quart de siècle dans le pays de Vladimir Poutine.

Bien que Le Vertige ait connu un grand succès à Londres et sur Broadway dans sa version originale avec surtitres anglais, aucun artiste de l’Occident ne s’était encore approprié ce texte captivant d’Evguénia Guinzbourg, auteure reconnue pour ses témoignages des prisons soviétiques. Pour sa 30e saison, le Théâtre de l’Opsis offre à son public ce récit unique, traduit pour la première fois en français, et d’autant plus puissant qu’il sera porté sur scène par trente comédiens.

Du 26 février au 7 mars 2015 :

Les Méandres de Little Lady

Chorégraphie et interprétation de Sandrine Lafond, mise en scène de John Turner. Une production de Danse-Cité

Forte d’une longue expérience en danse et en cirque, Sandrine Lafond a conçu le personnage de Little Lady, un personnage bouffon, un brin contorsionniste, dont les attributs distordus, grossis à la loupe, suscitent le rire, l’étonnement, l’émotion. Les aventures excentriques, à la fois drôles et sombres, vécues par Little Lady évoquent avec une douce folie l’obsession contemporaine pour l’apparence et l’image de soi que l’on projette. Cette fable burlesque, ce one-woman show inédit et coloré, combine avec singularité les multiples talents de Sandrine Lafond.

Du 1er au 11 avril 2015 :

À travers la pared

Chorégraphie d’Élodie Lombardo (Les sœurs Schmutt). Une production de Danse-Cité

Avec Cristóbal Barreto Heredia, Sarah Dell’Ava, Pamela Grimaldo, Séverine Lombardo, Irma Monterrubio, Eduardo Jesus Rocha

Après trois mois de recherche avec six danseurs mexicains et montréalais, dans une prison centenaire désaffectée, à ciel ouvert et destinée aux femmes et aux enfants, à San Luis Potosí (Mexique), Élodie Lombardo a créé À travers la pared, un spectacle d’une grande sensibilité projetant les spectateurs au cœur du monde intérieur bouleversant de six individus en quête de liberté.

À travers la pared explore nos murs intérieurs, ceux que l’on ne cesse de construire et de déconstruire pour se protéger ou s’évader, pour que nos vies ne ressemblent pas à un champ de bataille.

Danse, vidéo, théâtre, musique enregistrée et mélodies en direct s’entrelaceront dans cette pièce pour créer un dialogue dramaturgique entre les deux espaces de représentation : l’immensité désertique et l’univers carcéral mexicain, et le paysage à la fois physique et onirique du théâtre.

Communiqué de presse // Espace GO

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *