Nouvelles

Le Théâtre Aux Écuries en 2014-2015

Le Théâtre Aux Écuries s’intéresse aux divers chemins que prennent la création, en particulier ceux qui se suivent hors des sentiers battus, qui passent par la recherche de formes, les pratiques alternatives et originales. Le centre de création se veut un incubateur pour tout ce qui grouille et qui fait avancer le théâtre d’ici. C’est pourquoi, cette année encore, la programmation 2014-2015, avec une emphase sur des pièces ludiques, offre une occasion de découvrir les mille et une façons de prendre à bras le corps un sujet ou un texte et de le transposer sur une scène, loin, très loin, d’un classicisme figé.

Moi et l’autre
Théâtre Fêlé

Écrit à quatre mains par Talia Hallmona et Pascal Brullemans, Moi et l’autre est une autofiction théâtrale qui amène le spectateur à partager le décalage ressenti par l’auteure née en Égypte et principale protagoniste face à sa meilleure amie Julie Sirois (Marie-Ève Trudel). La soirée se termine par un mariage où la famille Hallmona invite les convives à manger soit le gâteau de mariage (représentations du mardi au jeudi), soit le méchoui d’agneau et les mezzes végétariens (les vendredis et samedis) pour que se poursuive, autour d’une bonne bouffe, l’échange autour de ces questions ouvertes. Du 28 octobre au 8 novembre 2014

Futur Intérieur

Théâtre de la Pire Espèce

Futur intérieur est une pièce pour acteurs et objets. Le Théâtre de la Pire Espèce propose un voyage à travers l’espace intersidéral, celui que l’on connait par les clichés du cinéma et des romans de science-fiction, mais aussi, à travers l’espace de notre imaginaire collectif, celui de notre littérature et de notre poésie. Nous suivons trois astronautes québécois, Robert, durant leur périple dans l’hyperespace. Le but de la mission des astronautes est la réparation et l’entretien des relais de communication, ainsi que d’aller à la rencontre de nouvelles formes de vie extraterrestres. Les départs se font à des heures variables, propices aux décalages horaires. Du 25 novembre au 13 décembre 2014.

La Beauté du monde

Théâtre I.N.K.

Olivier marche dans un parc avec Maryline, sa copine, quand d’un coup, sa relation avec elle et le monde qui l’entoure lui apparaissent d’une futilité insupportable. Tout bascule. Dans un demi sous-sol où il se réfugie pour vivre l’abîme d’une peine d’amour, Olivier se fera littéralement avaler par le bloc et ses habitants.
Pour poursuivre dans l’esprit du Théâtre I.N.K. où mouvement et image sont intégrés à la mise en scène, Marilyn Perreault travaillera le texte d’Olivier Sylvestre dans un décor escarpé avec une gestuelle de déséquilibres, suspensions et tombées dans le vide inspiré des effets d’une peine d’amour sur le corps de ceux qui la subissent. Du 10 au 28 février 2015.

Les Grands-mères mortes

Mammifères

Les Grands-Mères Mortes, c’est une fête des morts pour trois grands-mères disparues avec chapeaux de fête, musique et chansons. Une fête intimiste où Karine Sauvé fait plus que ranimer le souvenir de ces grands-mères: elle nous les fait apparaître à partir d’objets et de matières, d’anecdotes pleines de tendresse et d’humour. Elle célèbre la douceur de leur relation et crée de toute pièce un rituel nouveau pour se souvenir d’elles dans la vie, avec la vie. Une fête que l’on peut dédier à qui l’on veut et qui s’adresse surtout aux plus de 9 ans. Du 13 au 21 mars 2015

Ceci est un meurtre

endoscope.collectif

Ceci est un meurtre commence par la découverte d’un corps inerte de femme. Nue. Une dinde est embrochée sur la tête de la dépouille. Cette femme est couchée sur scène et l’acteur qui entre fait fi de cet étrange cadavre. Il s’appelle Celui qui parle et il parle directement aux spectateurs. Il nomme le théâtre, en se jouant des codes et des archétypes théâtraux. Mais il n’aborde jamais l’évidence: une femme est morte et sa tête est enfoncée dans une dinde cuite. 
Ceci est un meurtre est un spectacle hybride, entre représentation théâtrale et expérimentation immersive qui questionne les frontières entre peurs factices et peurs réelles. Du 7 au 25 avril 2015

Festival du Jamais Lu

Le Jamais Lu est au théâtre ce que le live est à la musique. Un accès direct et brulant à l’écriture contemporaine. Chaque année, le Jamais Lu produit un festival d’une dizaine de jours à Montréal et un autre de trois jours à Québec. Des lectures théâtrales, pensées par des metteurs en scène et lues par des comédiens, y sont présentées. Elles font jaillir des langues, des formes et des styles très variés et empreints d’une envie commune : celle d’interroger, au moyen de la fiction, le monde dans lequel nous vivons. Du 30 avril au 8 mai 2015.

Communiqué de presse // Théâtre Aux Écuries

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *