Nouvelles

Félix-Antoine Boutin explore l’œuvre de Claude Gauvreau

Poète maudit, dramaturge torturé, polémiste radical, Claude Gauvreau occupe une place à part dans la dramaturgie québécoise. Créateur de l’exploréen, un étonnant langage où s’entrechoquent des mots hybrides et de mystérieuses syllabes primales, Gauvreau nous a laissé une œuvre provocante et complexe marquée par la démesure et la liberté, mais aussi par la cruauté et la douleur.

L’un des signataires les plus engagés du Refus global (1948), il a signé une œuvre dramatique qui comprend Les oranges sont vertes, pièce écrite à partir de 1958, mais montée en janvier 1972 dans une mise en scène de Jean-Pierre Ronfard, quelques mois seulement après la disparition tragique de l’auteur, ainsi que La charge de l’orignal épormyable, son œuvre maîtresse, écrite en 1956, mais montée pour la première fois au Théâtre du Nouveau Monde en 1974.

En collaboration avec le Centre des auteurs dramatiques (CEAD).

Théâtre à relire – Claude Gauvreau. Mise en scène de Félix-Antoine Boutin. Avec Sophie Cadieux, René-Daniel Dubois, Kathleen Fortin et Alexis Lefebvre. Le 29 janvier 2015 de 19 h à 20 h 15 à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque.

Communiqué de presse | BAnQ

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *