Nouvelles

Duceppe dévoile sa saison 2015-2016

Choc culturel, choc des idées, choc des générations. Rencontres, affrontements, rires, détente, émotions fortes en temps réel. Des sujets qui vous concernent et vous préoccupent. Des interprètes de talent. Des auteurs de premier plan. Des metteurs en scène inventifs. Du sang neuf en interprétation et en mise en scène. Deux oeuvres québécoises, une désopilante comédie française et deux drames du répertoire américain : une pièce culte et une oeuvre moderne vibrante d’actualité.

As is (tel quel), pour remettre en question les préjugés de classe ; Ils étaient tous mes fils, pour commémorer le centième anniversaire de l’un des plus grands dramaturges américains ; Une heure de tranquillité, pour s’amuser des mésaventures d’un homme qui ne demande qu’un moment de paix ; Race, pour dénoncer la discrimination raciale ; et Encore une fois, si vous permettez, pour rendre hommage à toutes les mères québécoises.

AS IS (TEL QUEL)

— TEXTE ET MISE EN SCÈNE DE SIMON BOUDREAULT — AVEC DENIS BERNARD, JEAN-FRANÇOIS PRONOVOST, GENEVIÈVE ALARIE, FÉLIX BEAULIEU-DUCHESNEAU, MARIE MICHAUD, CATHERINE RUEL, MICHEL F. CÔTÉ, CLAUDE FRADETTE, PHILIPPE LAUZIER

Nous voici dans le sous-sol sombre et surchargé de l’Armée du Rachat, un centre de tri communautaire. Saturnin, étudiant en philosophie, intellectuel en devenir, vient d’y être engagé comme trieur de « cossins » de toutes sortes. Il se retrouve franchement dépaysé dans cette microsociété, confronté à des règles tacites, des rapports de domination oppressants. Face à ses collègues d’un autre monde et à leur patron véreux, Saturnin désire changer les choses et dénoncer les injustices dont il est témoin. Y parviendra-t-il ? Et à quel prix ? UNE CRÉATION DU CENTRE DU THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI ET DE SIMONIAQUES THEÂTRE. DU 9 SEPTEMBRE AU 17 OCTOBRE 2015.

ILS ÉTAIENT TOUS MES FILS

— D’ARTHUR MILLER — MISE EN SCÈNE DE FRÉDÉRIC DUBOIS — TRADUCTION DE DAVID LAURIN — AVEC MICHEL DUMONT, BENOÎT MCGINNIS, GARY BOUDREAULT, SIMON DÉPOT, MILÈNE LECLERC, VINCENT-GUILLAUME OTIS, ÉVELYNE ROMPRÉ, JULIE ROUSSEL, LOUISE TURCOT

Au mois d’août. Après la guerre. Profondément marqués par la disparition au combat de leur fils Larry, les Keller s’accrochent à une apparente normalité. Ils affichent une aisance financière et une réussite sociale admirées de tous. Joe, le paternel, self-made man prospère, se remet d’une accusation de négligence criminelle après avoir vendu des pièces d’avion défectueuses. Vingt et un soldats américains se sont écrasés. Il a été innocenté, mais son partenaire, père de la fiancée de son fils manquant, croupit toujours en prison. Alors que Kate, la mère, refuse obstinément l’idée que Larry puisse être mort, une violente tempête déracine l’arbre planté à sa mémoire, un mariage inattendu est envisagé, une visite jette une nouvelle lumière sur le crime. Et voilà l’effondrement tragique de l’équilibre précaire des Keller. DU 28 OCTOBRE AU 5 DÉCEMBRE 2015.

UNE HEURE DE TRANQUILLITÉ

— DE FLORIAN ZELLER — MISE EN SCÈNE ET ADAPTATION DE MONIQUE DUCEPPE — AVEC ROGER LA RUE, BOBBY BESHRO, JOSÉE DESCHÊNES, MIREILLE DEYGLUN, LAURENT DUCEPPE, STÉPHANE JACQUES, ANTOINE VÉZINA

Michel est passionné de jazz. Un beau matin, il déniche au marché aux puces LE disque qu’il espère trouver depuis trente ans. Aux anges, il se précipite chez lui pour l’écouter, le savourer, tranquillement. Mais le monde entier semble en avoir décidé autrement! C’est le moment que choisit sa femme pour lui confier ses tourments, son entrepreneur pour inonder l’immeuble, sa maîtresse pour le menacer de dévoiler leur secrète liaison, son musicien de fils pour surgir à l’improviste, son voisin pour se lamenter. Michel n’hésitera pas à s’empêtrer dans les mensonges et la manipulation : il est prêt à tout pour avoir ne serait-ce qu’une petite heure de tranquillité… DU 16 DÉCEMBRE AU 6 FÉVRIER 2016.

RACE

— DE DAVID MAMET — MISE EN SCÈNE DE MARTINE BEAULNE — TRADUCTION DE MARYSE WARDA — AVEC BENOÎT GOUIN, FRÉDÉRIC PIERRE, HENRI CHASSÉ, MYRIAM DE VERGER

Un homme d’affaires, blanc et fortuné, est accusé d’avoir violé une jeune femme noire dans une chambre d’hôtel new yorkaise. Deux avocats, un Noir et un Blanc, ainsi que leur assistante de race noire, doivent décider s’ils représenteront ou non cet homme. Leurs échanges soulèvent de très délicates questions, jetant un regard brutal sur l’Amérique, ses conflits raciaux et leurs implications dans les rapports individuels et juridiques. DU 17 FÉVRIER AU 26 MARS 2016.

ENCORE UNE FOIS, SI VOUS PERMETTEZ

— DE MICHEL TREMBLAY — MISE EN SCÈNE DE MICHEL POIRIER — AVEC GUYLAINE TREMBLAY ET HENRI CHASSÉ

« J’avais envie de la revoir, de l’entendre à nouveau. Pour le plaisir. Pour rire et pleurer. Encore une fois, si vous permettez. » Par ces mots du personnage du narrateur, voilà la demande que formule l’auteur Michel Tremblay. Revoir et entendre à nouveau Nana, sa mère, sa première et intarissable source d’inspiration. Mère et fils se retrouvent ainsi, le temps de cinq tableaux, au fil de dix années, avec leur complicité manifeste et leur affection rude, mais immuables. De fous rires en disputes, de l’amour de la vie à celui de la littérature et du théâtre, faites la connaissance de l’unique Nana, cette maman aimante, douée pour le dramatique, passée maître dans l’exagération et passionnée de romans et de téléthéâtres. DU 6 AVRIL AU 14 MAI 2016.

Communiqué de presse | Duceppe

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *