Nouvelles

L’assassinat du président

Les Éditions de Ta Mère sont fières de travailler à nouveau avec Olivier Morin et Guillaume Tremblay en publiant L’assassinat du président, considérée par certains comme la première pièce à semer la controverse depuis Le Tartuffe. Empruntant les outils du radiothéâtre des années 50, les auteurs proposent une allégorie aussi critique que désopilante sur les aspirations du peuple québécois.

Résumé

Québec, 2022. La province est plongée dans la peur et la répression. Un référendum est tenu chaque année par le gouvernement caquiste et l’opposition officielle libérale dans le seul but d’humilier les derniers tenants de la souveraineté.

Gilles Duceppe, retraité en suisse depuis dix ans, a une épiphanie. Il réalise qu’il marmonne. Un peu. Beaucoup. Énormément. Il revient au Québec, suit des cours de diction chez Serge Postigo, puis devient dirigeant du camp du OUI en vue du neuvième référendum. Mais d’obscures menaces de mort assombrissent sa campagne…

Sous la forme des radiothéâtres d’antan (effets sonores à l’appui), L’assassinat du président est une épopée nationale, intime et shakespearienne qui témoigne du destin tragique et halluciné d’un grand homme d’État et de son chien fidèle, Cacahuète. C’est un appel à la confrontation de nos peurs identitaires ainsi qu’une réflexion sur l’affranchissement par rapport aux guerres invisibles qui divisent le Québec ; une souffleuse qui passe dans l’hiver de nos complexes.

À propos des auteurs

Olivier Morin, comédien, joue depuis 2002 dans plus d’une trentaine de productions. Aussi metteur en scène, il dirige notamment Clotaire Rapaille : l’opéra rock et L’assassinat du président. Il poursuit aussi une carrière musicale au sein des groupes Otarie et les Froeurs. Sa pièce pour enfants, Coucou-Carotte, un drame de marionnettes sur l’intimidation dans les vestiaires à la piscine, est jouée dans 43 langues, sur huit continents. Guillaume Tremblay est un comédien formé au Conservatoire d’art dramatique de Montréal (2008) et à Concordia (2005). Il a travaillé avec des metteurs en scène de talent, dont Michel Monty et Ariane Mnouchkine. Il crée en 2008 un quintet barbershop qui ne reprend que des hits de Gerry Boulet. Homme simple et non élitiste, vous pourrez le croiser au Café Cherrier, autant en train de jouer de la guitare avec les itinérants qu’à l’intérieur, buvant rhum-coco et mimosas.

ISBN 978-2-923553-76-4 / 179 pages / 20$

Lancement : 11 mai, 19h, Sporting club (4671, St-Laurent)

Communiqué de presse | Les Éditions de Ta Mère

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *