Nouvelles

Un immense succès pour le 14e Festival du Jamais Lu

C’est après neuf jours de passion théâtrale, de fièvre littéraire et de fougue dramaturgique renversantes que le 14e festival du Jamais Lu a tiré sa révérance. Entre plaisir, rires, réflexions et confidences, cette édition 2015 s’est déroulée dans une ambiance fourmillante de découvertes et de rencontres.

Avec un taux de participation record (un taux d’occupation de 93% et une augmentation de 14% de fréquentation), cette édition a rempli sa promesse de faire découvrir des univers dramaturgiques aussi profonds qu’hétérogènes. L’éclectisme et la diversité en ont été les spécificités.

39 AUTEURS
108 ARTISTES
12 TEXTES INÉDITS
93% DE FRÉQUENTATION

Des confidences d’Annick Lefebvre et Olivier Sylvestre aux déclarations et aux prises de position d’Hommes fiers et sensibles, en passant par la rencontre d’autochtones québécois et d’un Lénine fantomatique troublant, le Jamais Lu a réveillé une frénésie d’Être et de Dire. Sous le régime de l’appartenance, nous avons pu découvrir une exaltante Marianne Dansereau, aspirer à être outaouais le temps d’un après-midi, être témoin du dévoilement intime d’un homme meurtri par le sexe et la drogue ou encore observer des ours et des outardes dénoncer le politique.

Pour prolonger le plaisir, nous vous rappelons que S’appartenir (e), le texte de la soirée d’ouverture, est publié chez Atelier 10 dans la collection Pièces. Quant à la soirée de clôture, elle fut d’une actualité presque troublante : consultez l’article de Francine Pelletier paru dans Le Devoir à ce sujet ainsi que le texte de Steve Laplante qui a déjà beaucoup circulé depuis.

Preuve d’une dramaturgie plus que vivante, ce Jamais Lu a offert aux auteurs un véritable espace de liberté et de création ; avec une présence importante du milieu de la critique, ces derniers ont eu l’opportuntié de bénéficier d’une visibilité significiative et prometteuse pour leur carrière. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toute la revue de presse en salle de presse du Jamais Lu.

Un immense merci à tous

C’est avant tout à vous, chers spectacteurs, que nous devons cet immense succès. Merci de nous être aussi fidèles ! Un immense merci également à toute l’équipe et à l’ensemble des auteurs, des comédiens et des metteurs en scène, sans qui ce Jamais Lu n’existerait. Que l’inspiration et la passion créatrice soit pérenne et continue !

Rendez-vous cet automne !

Comme vous le savez déjà sans doute, cette année, le Jamais Lu traverse l’Atlantique ! Le 1er Festival du Jamais Lu Paris se tiendra du 16 au 18 octobre 2015 au Théâtre Ouvert. Pour en savoir plus, c’est ici !

Pour les québécois, nous vous donnons rendez-vous les 3, 4 et 5 décembre prochains pour vivre avec nous le 5e Festival du Jamais Lu Québec.

Communiqué de presse | Festival du Jamais Lu

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *