Nouvelles

Découvrez la saison 2015-2016 du Théâtre de Quat’Sous

Foyer d’avant-garde et de lumineuses insolences, le Quat’Sous continue de déjouer les conventions, de clamer des paroles plurielles dans la cité, d’embrasser des dramaturgies nouvelles pour vous, spectateurs curieux et allumés.

Un théâtre unique, un tarif universel

Cette saison est l’occasion idéale de vous proposer une nouvelle grille de tarifs, simplifiée et universelle. En effet, les abonnements sont remplacés par un tarif prévente unique. En vous procurant des billets en prévente, ils ne couteront que 23 $ par spectacle, peu importe le nombre de spectacles choisis, peu importe l’âge ou le statut. Ce tarif est offert jusqu’au soir de la première représentation de chacun des spectacles. De plus, lorsque vous achetez plus de trois spectacles lors d’une même commande avant le 5 octobre, vous aurez droit à de nombreux privilèges.

60 ans du Quat’Sous

Pour la rentrée, l’équipe éditoriale du magazine Nouveau Projet propose un livret-souvenir exclusif qui témoigne non seulement de la course dense et créative du Théâtre de Quat’Sous, mais aussi de l’évolution de notre société. Le livret est encarté dans le numéro de septembre du magazine et sera aussi disponible au guichet du théâtre. De plus, une grande fête anniversaire animera les lieux le 4 décembre. Lors de cette soirée unique, un beau Quat’Sous emballé, lumineux et festif accueillera danse et musique, avec ses amis et ses partenaires. Vous aimeriez y assister ? Lorsque vous achetez plus de trois spectacles lors d’une même commande avant le 5 octobre, vous courez la chance de gagner quatre entrées VIP.

Variations sur un temps

Plus tard en automne, les représentations de Variations sur un temps revisitent ce grand succès de David Ives, dont les cinq courtes pièces furent orchestrées en 1996 par Pierre Bernard. Eric Jean compte insuffler une bonne dose de folie et d’irrévérence dans cette comédie jouissive, aux situations fantaisistes. Émilie Bibeau, Anne-Élisabeth Bossé, Simon Lacroix, Daniel Parent, Geneviève Schmidt et Mani Soleymanlou vous étonneront dans ce théâtre absolument amusant. Du 5 au 30 octobre 2015.

La fête sauvage

En décembre, Véronique Côté, artiste engagée et mouvante, vous offre La fête sauvage, un cabaret musical et délirant pour les 60 ans du Quat’Sous. Elle y fera exploser une symphonie de textes et de chansons célébrant les notions de pays, de territoire et d’appartenance. Huit auteurs et quatre musiciens montent sur scène, telles de véritables bombes poétiques, afin de célébrer l’avenir. Avec, entre autres, Hugo Latulippe, Eveline Gélinas, Mathieu Gosselin et Chloé Lacasse. Du 1er au 18 décembre 2015.

Dénommé Gospodin

En janvier, Dénommé Gospodin entame une course effrénée, dans laquelle l’auteur allemand Philipp Löhle aborde la déroute de notre inconscient collectif et notre rapport vicieux à l’argent. Son texte frondeur témoigne de la diversité dramaturgique que l’on retrouve au Quat’Sous depuis 60 ans. Une fable libre, drôle, étrange, dont le fil d’arrivée vous fera remettre en cause la définition même de ce que devrait être la lucidité. Steve Laplante, Bruno Marcil et Marie-Ève Pelletier y seront dirigés par Charles Dauphinais. Du 25 janvier au 19 février 2016.

Deux lectures publiques

Au printemps, deux lectures publiques exceptionnelles vous font remonter le fil du temps. En pièces détachées, une œuvre marquante du répertoire de Michel Tremblay créée au Quat’Sous en 1969, sera dirigée par Sébastien David. Elvire Jouvet 40, un texte phare de Brigitte Jaques qui a connu un immense succès sur la scène du Quat’Sous en 1988, sera mis en lecture par Pierre Bernard. Les profits de ces deux événements seront versés à la Bourse Paul-Buissonneau, afin de soutenir le travail de recherche des artistes issus de la nouvelle génération qui sont en résidence au Quat’Sous.

Divers horizons

Plusieurs autres spectacles viennent enrichir la programmation, incarnant différents horizons artistiques. En voici un aperçu : La cantate intérieure, du 31 août au 11 septembre. Sébastien Harrisson et Alice Ronfard nous entrainent dans cette curieuse mécanique qu’est celle de l’art et de ses illusions, à travers la voix énigmatique de Dorothée Berryman; Une giraffe et un pont, du 25 au 27 février 2016. Jean-François Casabonne nous offre des textes conjuguant plusieurs langages artistiques, dont la poésie et la musique, pour faire naitre un monde nouveau, incandescent; Televizione, du 11 au 28 avril 2016. Dans un délire à l’italienne, tordu et burlesque, Sébastien Dodge interroge l’ascension et le déclin de la télévision, invention fabuleuse récupérée par la propagande idéologique.

Audacieux, multiple, rassembleur, le Quat’Sous est heureux de célébrer ses 60 ans d’existence. Faites partie, vous aussi, de la fête !

Communiqué de presse | Théâtre de Quat’Sous

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *