Nouvelles

L’audace au cœur de la neuvième édition du OFFTA

Cette année, le OFFTA a élargi ses horizons et est sorti de son cadre festivalier en développant de nouveaux projets, évènements et partenariats, autant au niveau national qu’international. Ces initiatives se sont soldés par la programmation la plus ambitieuse et audacieuse que le OFFTA n’ait jamais offerte. En plus de la programmation régulière en salle, une toute première édition extérieure avait lieu sur la Place Émilie-Gamelin du Quartier des spectacles : Le OFF aux Jardins Gamelin.

La 9e édition du OFFTA s’est donc vécue comme une véritable effervescence d’expérimentations et de découvertes. Se déroulant sur 22 jours, les volets extérieur et intérieur ont permis d’aller à la rencontre de plus de 80 artistes qui ont proposé pas de moins de 27 créations originales. À ce cortège d’oeuvres éclectiques et singulières, aussi bien philosophiques et méditatives, qu’humoristiques et déjantées, se sont ajoutées maintes activités de réflexion et de célébration: 1 table ronde sous le thème de la richesse et animée par notre philosophe en résidence, Dalie Giroux qui a aussi écrit 6 billets cette thématique parus sur notre site Web; 1 journée d’étude (projets hybris); 2 résidences (MixOFF et Jean-Philippe Baril-Guérard); et 3 soirées festives (OFF@6524, OFFTA+MUTEK et FTA+OFFTA).

Au-delà de ces chiffres, qui témoignent de la richesse et surtout de la vitalité qui animent le OFFTA, cette 9e édition en fut une d’échanges où artistes et spectateurs se sont retrouvés dans le partage et le simple plaisir d’être ensemble.

Vous vous êtes prêtés au jeu en tentant votre chance au Plyball (Gabriel Plante), en vous relayant sur la scène du Karaoké Extérieur et de Orphée Karaoké (Création Dans la Chambre), en créant une ambiance conviviale avec vos déhanchements lors des 5 à 7 musicaux (Pierre Kwenders, dear criminals, KROY, La Grande Fente) et en acceptant d’entrer dans l’univers de Le son de l’ère est froid (L’eau du bain).

Curieux, vous avez assisté aux premiers balbutiements de créations en devenir (duo James-Cantin, Lepage, Productions Porte-Parole). Vous vous êtes rassemblés autour de projets à la fois sensibles (Bielinski) et souvent irrévérencieux (MixOFF, Messier, Public Recordings, Lafleur, Boyle-Singfield). Vous avez été témoins de démarches ludiques et non pour le moins réflexives (Benoit Landry/Nord Nord Est, Création Dans la Chambre, La messe basse). Vous avez été agréablement confrontés à la puissance d’évocation de corps dansants (MashOFF, Michel Jackson et Fury, Mougeolle et Thériault, Gaudet, Atypique-Le Collectif).

Vous avez pris le risque, avec l’équipe du OFFTA, de donner vie à l’émergence des arts vivants d’ici. Sans cette soif de projets nouveaux, hors-normes et atypiques, dont vous faites preuve année après année, le festival ne pourrait se targuer d’être aussi vivant, d’être aussi riche ! Nous pouvons donc amorcer le décompte pour l’édition 2016, qui marquera le dixième anniversaire du OFFTA.

D’ici là, restez à l’affût, le OFFTA vous révèlera au cours des prochaines semaines ce qu’il vous réserve pour l’avenir. Pour le moment, il s’envolera vers Mons, Capitale européenne de la culture 2015, en septembre prochain pour le Ailleurs en Folie Montréal/Québec.

Communiqué de presse | OFFTA

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *