Nouvelles

Quelques nouveautés aux Éditions l’Entretemps

Petit survol des publications récentes aux Éditions l’Entretemps.

La Marionnette : objet d’histoire, oeuvre d’art, objet de civilisation

Cet ouvrage, dirigé par Thierry Dufrêne et Joël Huthwohl en collaboration avec Raphaèle Fleury, fruit des journées d’études organisées par INHA, l’Institut national d’histoire de l’art et le département des arts du spectacle de la BnF en décembre 2012, en partenariat avec l’Institut International de la Marionnette, interroge la marionnette sous tous ses aspects et tente de lui redonner une place dans le paysage artistique contemporain.

Situé à la croisée des domaines de l’art, de l’artisanat et de la technique, vecteur de pratiques religieuses et de la culture populaire autant que de recherches esthétiques proprement dites, l’art de la marionnette déborde de toutes parts le carcan des imaginaires collectifs qu’elle mobilise. En étudiant son rôle et ses avatars au cours de l’histoire et dans les sociétés contemporaines, conservateurs, historiens de l’art et du spectacle, anthropologues et artistes interrogent ce champ irréductible à sa seule matérialité. Comment un tel objet a-t-il réussi à entrer dans les musées et de quelle manière lui octroyer la place qu’il mérite dans ce nouvel espace ? La question du statut de la marionnette, au-delà du champ patrimonial, est au coeur de cet ouvrage qui nous dévoile tous les secrets de ce « théâtre du monde en réduction ».

Le Burlesque au théâtre

Comment se construit un récit burlesque ? Comment pratiquer le jeu burlesque au théâtre ? Comment est né ce genre comique à la frontière du tragique et du dérisoire ? Après un retour sur le burlesque au cinéma, Le Burlesque au théâtre invite le lecteur au « voyage en Absurdie » réalisé par Norbert Aboudarham durant ses vingt années d’enseignement. Cet ouvrage est aussi un outil de pédagogie où l’on trouvera les codes spécifiques de l’écriture du récit burlesque au théâtre et enfin une suite d’exercices destinés à la pratique du jeu burlesque à l’attention des acteurs et des pédagogues.

Du Décor à la scénographie

Depuis le glissement du terme de décor vers celui de scénographie en 1970, la thématique de l’espace de la représentation inspire de nombreuses réflexions pratiques et théoriques. Il nous a semblé nécessaire de réunir dans un même ouvrage les textes qui permettent de mieux comprendre les différents carrefours qui ont jalonné l’espace scénique depuis l’Antiquité. Comme il le pratique lors de ses cours au conservatoire, à ­l’université ou en écoles d’art visuel et de design, Romain Fohr propose une amorce de réflexion avant chaque texte pour contextualiser le propos de l’auteur dans la situation de l’espace scénique de l’époque et du pays.

Louis Jouvet ou le grand art de plaire

En 1925, Jouvet se prête à la fondation d’une société qui porte son nom. Cet ouvrage, qui concilie précision et rigueur des données économiques avec un style clair et vivant, met en lumière le double exploit de Jouvet : devenir une figure théâtrale et cinématographique majeure française et créer une société théâtrale purement privée qui a su affronter les difficultés de l’époque et du milieu culturel. Il montre comment un théâtre littérairement exigeant a pu trouver un juste équilibre entre réussite commerciale et ambitions artistiques.
La première partie de l’ouvrage est consacrée à la fondation de la société du Théâtre Louis Jouvet. Les circonstances de cette fondation, les acteurs qui la font vivre ainsi que la typologie du Théâtre Louis Jouvet sont présentés. La partie suivante se concentre sur la scène du théâtre : mode d’exploitation, commercialisation du produit et organisation des tournées. La troisième et dernière partie s’intitule « Magique cartel », en référence à l’association d’entraide qui compte Jouvet, Baty, Dullin et Pitoëff parmi ses membres. Marc Véron dresse notamment les échecs et les réussites de ce cartel.

Communiqué de presse | Éditions l’Entretemps

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *