Nouvelles

Les idées d’avant-garde d’Éva Circé-Côté mises en lecture

Le 7e Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF) convie gratuitement le public à l’évènement Éva Circé-Côté (1871-1949) : libre-penseuse montréalaise. Lectures le lundi 24 août à 19h30, à la Salle Jean-Claude Lauzon.

Les idées d’avant-garde d’Éva Circé-Côté sur l’éducation, les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes, les politiciens corrompus et leur gestion désastreuse des fonds publics ainsi que ses mots parfois virulents, souvent drôles, toujours aiguisés, résonnent encore aujourd’hui avec force dans notre société. C’est pour rendre hommage à cette femme de lettres exceptionnelle, encore méconnue de l’histoire québécoise, que nous voulons offrir cette soirée de lecture de quelques-unes de ses chroniques.

Éva Circé-Côté

Poète, dramaturge, essayiste et journaliste sous divers pseudonymes, Éva Circé-Côté a écrit plus de 1800 chroniques dans les journaux radicaux de l’époque pour dénoncer, entre autres, les inégalités entre les sexes, l’ingérence de l’Église catholique dans la sphère politique, l’impérialisme et les deux guerres mondiales qu’elle a vécues.

Féministe, libre-penseuse, elle a surtout milité pour l’éducation des filles, la gratuité de l’éducation (elle a créé le premier lycée laïc pour jeunes filles en 1908 à Montréal) et le droit au travail des femmes. Assoiffée de modernité, cette éveilleuse de conscience invite à l’action en signifiant très clairement son désir de « bouger l’inertie du système social » et s’engage pendant plus de 40 ans à participer à la formation d’une société égalitaire de savoir et de culture.

Avec la participation de…

Animatrices : Myriame Martineau, professeure au département de sociologie (UQAM) et Andrée Lévesque, professeure au département d’histoire (Université McGill), présentatrice invitée et animatrice de la discussion. Lectrices : Danaé Michaud-Mastoras, doctorante en littérature hispanique (Université de Montréal) et Lynne Surette, comédienne et lectrice. Avec la collaboration des Éditions du remue-ménage.

Rendez-vous à Salle Jean-Claude Lauzon, 1564, rue Saint-Denis, Montréal (ancienne ONF), métro Berri-UQAM. Entrée libre.

Communiqué de presse | Projette ton féminisme

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *