Nouvelles

Le Québec au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières

Tous les deux ans, Charleville-Mézières (Ardennes, France) accueille le plus important festival de marionnettes au monde et le plus grand rassemblement de marionnettistes venus des 5 continents. 

Du 18 au 27 septembre 2015, lors de la 18e édition du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, 44 marionnettistes du Québec se rendront à Charleville-Mézières pour y présenter 10 spectacles, dont plusieurs premières françaises, et participer à de nombreuses activités internationales parallèles.

 Le spectacle d’ouverture Guerre et paix, une coproduction du Théâtre du Sous-marin Jaune et du Théâtre de Quartier, donne le coup d’envoi au festival. S’en suivent dans la programmation « IN » : Villes, collection particulière du Théâtre de la Pire Espèce; La morsure de l’ange du Théâtre Incliné; Schweinehund d’Andy Gaukel (États-Unis) et Myriame Larose; ainsi que Petits Pains Oubliés, de Créatures Cie (France) et Les Sages Fous, dans le « IN rue ».

 La programmation « OFF rue » n’est pas en reste avec La Femme blanche de Magali Chouinard, Vie et mort du petit chaperon rouge de La Tortue Noire et Les mariés corbeaux d’Émilie Racine. Parmi les spectacles satellites nous retrouverons aussi Le Cafard des Ironistes et Rapaces ou victimes ? de Tenon Mortaise. 

En marge du festival, la présence québécoise sera également bien marquée lors de rencontres importantes. Marthe Adam, directrice fondatrice du programme d’études supérieures spécialisées en théâtre de marionnettes contemporain de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM, et Dinaïg Stall, qui lui a succédé en 2014, participeront à la Rencontre internationale sur la formation aux arts de la marionnette. Louise Lapointe, codirectrice générale et directrice artistique de Casteliers, diffuseur spécialisé en théâtre de marionnettes, assistera à la rencontre de la Commission des Festivals internationaux de l’Union internationale de la marionnette (UNIMA). Enfin, l’École nationale d’apprentissage par la marionnette (ÉNAM) de Chicoutimi donnera la conférence « Le pouvoir de l’art de la marionnette en santé mentale : un théâtre vivant et ses résultats » dans le cadre du Colloque marionnette et thérapie.

À l’initiative de l’Association québécoise des marionnettistes (AQM),  une bannière de près de 3 mètres de haut, intitulée « Le Québec au festival ! », a été réalisée et sera installée sur la Place du Festival afin de mettre en valeur les spectacles présentés et le dynamisme de la pratique des arts de la marionnette au Québec. 

 Communiqué de presse | Association québécoise des marionnettistes

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *