Nouvelles

Dévoilement des lauréats des Grands Prix de la danse

Le chorégraphe belge Alain Platel reçoit le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2015. Les chorégraphes Mélanie Demers, Aurélie Pedron, la danseuse Lucie Vigneault et la compagnie Zab Maboungou / Compagnie Danse Nyata Nyata reçoivent les honneurs et récompenses des PRIX DE LA DANSE DE MONTRÉAL 2015.

Lors d’une cérémonie qui se tenait à l’Hôtel de Ville de Montréal, les PRIX DE LA DANSE DE MONTRÉAL (PDM) dévoilaient aujourd’hui leurs lauréat(e)s : le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2015 présenté par la Ville de Montréal et Québecor, le Prix INTERPRÈTE offert par le Regroupement québécois de la danse (RQD) et la Caisse de la Culture, le Prix DÉCOUVERTE de la danse de Montréal attribué par l’Agora de la danse et Tangente. De son côté, le Conseil des arts et des lettres du Québec remettait le Prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique de la saison artistique 2014-2015 alors que le Conseil des arts de Montréal (CAM) décernait le Prix de la Diversité culturelle en danse.

C’est le chorégraphe Alain Platel qui s’est vu décerner le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2015. Assorti d’une bourse de 22 500 $ offerte par la Ville de Montréal et Québecor, la prestigieuse récompense a été remise au lauréat par Manon Gauthier, membre du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine, du design, d’Espace pour la vie ainsi que du statut de la femme avec Sylvie Cordeau,
vice-présidente philanthropie et commandites de Québecor.

Le jury veut souligner son énorme influence sur l’art chorégraphique actuel et la persistante actualité de son travail. Alain Platel, qui présentait sa pièce Tauberbach au Festival TransAmérique (FTA) en mai dernier, maintient une connexion avec Montréal depuis des années. Le jury reconnaît la qualité de son travail artistique et son engagement dans la création et la vie des ballets C de la B, un incubateur de création remarquable. Sa profonde humanité et sa grande ouverture sur le monde en font un artiste unique.

Les lauréat(e)s des années précédentes : 2014 Meg Stuart, 
2013 Benoît Lachambre, 
2012 Anne Teresa De Keersmaeker, 2011 Louise Lecavalier.

Le Prix INTERPRÈTE, présenté par le Regroupement québécois de la danse et la Caisse de la Culture, assorti d’une bourse de 10 000 $, a été remis à Lucie Vigneault, une interprète dont l’impressionnante carrière s’est particulièrement révélée l’année dernière. Charismatique, on lui reconnaît une présence forte, une grande intensité, une grande justesse, une fougue et même une énergie volcanique. D’une polyvalence hors du commun, Lucie Vigneault s’est engagée depuis toujours dans la création en collaborant avec un très grand nombre de chorégraphes québécois. Le jury souhaite reconnaître la force et le courage d’une interprète qui poursuit son chemin comme pigiste et qui a mis sa grande intelligence de l’interprétation au service des œuvres d’un grand nombre de chorégraphes d’ici. Le Prix lui a été remis par Lorraine Hébert, directrice générale du RQD et Marie-Christine Cojocaru, directrice générale de la Caisse de la Culture.

La première lauréate de ce prix en 2014 était Carol Prieur.

Le prix Découverte

Nouveau prix cette année, le Prix DÉCOUVERTE de la danse de Montréal, présenté par l’Agora de la danse et Tangente, assorti d’une bourse de 5 000 $, a été attribué à Aurélie Pedron, une créatrice qui se démarque par la force du contenu de ses œuvres chorégraphiques. Artiste de cœur, elle s’est engagée dans le travail avec des jeunes marginaux et a toujours fait preuve d’un grand engagement social. Les membres du jury souhaitent souligner l’expérience bouleversante qu’elle a permis de vivre au public avec son projet Entre, une performance présentée en décembre 2014, janvier, mars et mai 2015, par Tangente au Monument-National. Ce projet jette un regard particulier sur ce que peut être le spectacle vivant, et nous révèle une artiste sensible et unique. Son Prix lui a été présenté par Francine Bernier, directrice générale et artistique de l’Agora de la danse et Stéphane Labbé, directeur général de Tangente.

Le Prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique

Ce prix, assorti d’un montant de 10 000 $, a été remis à Mélanie Demers pour sa création WOULD. D’abord le fruit d’une expérimentation avec la compagnie Firstthingsfirst, de laquelle une version courte a été présentée à Toronto en 2013, WOULD a ensuite été revisitée pour sa création dans une version longue à Montréal, à l’Usine C, en avril 2015. Les membres du comité de sélection du CALQ ont été séduits par l’originalité et l’audace de cette œuvre chorégraphique qui joint judicieusement texte et mouvement. Mélanie Demers y affirme une signature forte et unique. Elle dirige ses danseurs avec minutie, les conduisant à une interprétation éclatante. Avec une juste réflexion sur la condition humaine et son sombre avenir, l’œuvre est teintée d’un humour pétillant. La récompense lui a été remise par Marie Côté, présidente du conseil d’administration du CALQ.

Les lauréat(e)s des années précédentes :
2014 Benoît Lachambre pour Prismes, 
2013 Daniel Léveillé pour Solitudes solo, 
2012 Marie Chouinard, pour Le Nombre d’or.

Le Prix du CAM pour la diversité culturelle en danse

Nouveau prix présenté par le Conseil des arts de Montréal cette année, le Prix de la diversité culturelle en danse est assorti d’un montant de 10 000 $. Le prix a été décerné à Zab Maboungou/Compagnie Danse Nyata Nyata pour souligner la qualité exceptionnelle des œuvres chorégraphiques et musicales de la pionnière de la danse contemporaine africaine. Chorégraphe, penseuse, chercheuse et interprète Zab Maboungou accorde une grande importance à la transmission des savoirs en développant un enseignement incomparable. Le jury a aussi reconnu son engagement indéfectible et sa contribution remarquable envers la diversité culturelle, la justesse de ses analyses politiques, sa fine connaissance des enjeux de la danse, de l’art et de la culture. Le prix lui a été remis par Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal.

Le jury des PDM

Le jury 2014-2015 est composé des professionnels suivants : Fabienne Cabado (journaliste, médiatrice et communicatrice culturelle), Kathy Casey (directrice artistique, Montréal Danse), Benoît Lachambre (danseur, chorégraphe et directeur artistique de la compagnie Par B.L.eux), Cathy Levy (productrice générale, danse, Centre national des arts) et David Rancourt (chorégraphe et interprète). Plus d’une centaine d’œuvres d’ici et d’ailleurs étaient en lice, ce qui témoigne de la vitalité de la danse à Montréal.

Créé en 2011 par la chorégraphe Marie Chouinard, présidente des PRIX DE LA DANSE DE MONTRÉAL, l’événement est l’occasion d’applaudir l’excellence des artistes en danse qui se sont produits sur les scènes montréalaises entre le 1er juillet 2014 et le 30 juin 2015, et de réaffirmer le dynamisme de Montréal comme capitale de la danse ainsi que son rayonnement à l’échelle internationale.

Communiqué de presse | Prix de la danse

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *