Nouvelles

Le festival de marionnettes Casteliers dévoile sa programmation

Présentée du 2 au 6 mars, en collaboration avec l’arrondissement d’Outremont et le Mouvement Desjardins à titre de présentateur officiel, la 11e édition du Festival de Casteliers accueille dix compagnies venues d’Angleterre, de Pologne, de Colombie-Britannique et du Québec.

En ouverture de festival et en première canadienne, découvrez l’humour très anglais et la manipulation experte du Blind Summit Theatre avec le joyeux délire The Table. Adaptation du roman graphique de Chester Brown par la compagnie montréalaise Rustwerk Refinery, Louis Riel : une bande dessinée théâtrale revisite l’histoire du célèbre métis. La Causeuse présentée par Sens Equivoc’, à la croisée de la danse et de la manipulation d’objets, est un solo sans paroles qui explore la thématique de la solitude.

Complètent ensuite la programmation, plusieurs spectacles pour tous. De Pologne, nous accueillons le spectacle de marionnettes sur table Oh! L’Oie, l’Oie!, du célèbre Teatr Animacji de Poznan, qui met en scène une oie poète dépressive et une ribambelle de personnages animaliers. De Vancouver, la compagnie Mind of a Snail propose un conte écologique narré par deux corneilles dans Caws & Effect, un travail remarquable de théâtre d’ombres et de jeu de masques. La compagnie Belzébrute de Montréal offre quant à elle une version « artiste de cabaret » très musicale du célèbre Monsieur Patate dans Monsieur Qui ? Le Théâtre de la Pire Espèce nous amène son Petit bonhomme en papier carbone, un conte transgénérationnel irrésistible de théâtre d’objets avec bruitage en direct. Expérience hors des sentiers battus, Ubus Théâtre de Québec nous fait monter à bord de son autobus scolaire, transformé en avion pour l’occasion, pour nous faire revivre le voyage et l’histoire d’une immigrante de la Seconde Guerre dans Caminando & Avlando.

Enfin, les tout-petits ne sont pas en reste, Le Carré de sable de la compagnie montréalaise Tenon Mortaise offre de courtes histoires autour des cinq sens. Et La Minuscule, petit personnage poétique manipulé par Dominique Leroux, explore un monde tricoté à partir d’objets et de projections vidéo en direct.

Ciné-Casteliers

Cette année, le festival est heureux de présenter le documentaire Yeung Faï, un dernier maître de marionnettes de Christian Passuello (France) qui propose un portrait de l’artiste chinois, marionnettiste de 5e génération, qui a choisi l’exil. La projection sera précédée de Stems d’Ainslie Henderson (Angleterre), un court-métrage en stop-motion, récipiendaire du Prix McLaren (meilleur film d’animation britannique) en 2015.

Autour de la création et de l’art de la marionnette

Moment de rassemblement pour les praticiens, mais également d’initiation pour les curieux, le festival propose plusieurs activités de sensibilisation : l’exposition « Marionnettes : art et tradition — la collection privée de Micheline Legendre », une table ronde qui réfléchira sur les enjeux propres à « étudier et enseigner la marionnette à l’université », et un atelier de fabrication de marionnette pour les enfants, offert par Karine St-Arnaud à la bibliothèque Robert-Bourassa.

En marge du festival

Pour ouvrir les festivités, c’est désormais une tradition, le parcours-exposition Marionnettes en vitrines! débutera dès la mi-février. Cette année, une centaine de marionnettes à fils fabriquées par Micheline Legendre seront exposées dans plus d’une trentaine de commerces de l’arrondissement d’Outremont.

Le dimanche 28 février, les Marionnettes en liberté ! s’échapperont à tous les étages de la Grande Bibliothèque, avec la complicité des étudiants du DESS en théâtre de marionnettes contemporain à l’UQAM. Le Pavillon Saint- Viateur deviendra, le temps de la relâche, le Cabaret du Festival et le Théâtre du OUF! festival Off Casteliers, où discuter et prendre un verre, où voir installations et courtes formes. Ambiance garantie ! Enfin, le stage « Écriture et marionnette — une approche singulière de la dramaturgie » sera donné par Antoine Laprise et organisé par l’Association québécoise des marionnettistes (AQM).

Communiqué de presse | Festival de Casteliers

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *