Nouvelles

La Veillée présente Territoires de paroles au Prospero

Le Groupe de la Veillée mise une fois encore sur la diversité de ses explorations en provoquant la rencontre entre des artisans d’ici, les figures actuelles de la vitalité et d’un renouveau théâtral et des textes entreprenants, certains «imprudents» de la dramaturgie contemporaine étrangère.

S’approprier des territoires culturels lointains et scruter ces paysages de paroles, mots et formes, formes et mots intimement liés, est une démarche familière à La Veillée qui souhaite ainsi encourager et pérenniser cette aspiration en compagnie de metteurs en scène en appétit de prospections.

Pour cette première édition, nous proposons cinq soirées de mises en lectures d’auteurs actuels de la Norvège, de l’Allemagne, de l’Angleterre et de la Russie, afin d’offrir et de partager avec des publics curieux, des aventures avec les mots que nous n’aurons peut-être pas l’occasion d’entendre sur nos scènes québécoises.

Loin de concurrencer notre programmation régulière, cette semaine de lecture la complète et l’appuie dans son ambition. Il n’est pas facile de nos jours de mettre à l’affiche des spectacles dépassant la dizaine d’acteurs ou d’attirer l’attention sur des auteurs avec lesquelles les spectateurs d’aujourd’hui sont moins familier.

Faire retentir leur parole dans ces lectures publiques, c’est se rendre sensible à leur vision et leur style; c’est aussi leur donner une chance d’être mis en scène demain, de multiplier les partenariats pour que le théâtre garde son souffle, sa volonté de faire parler, sur une scène, de belles troupes. Parce que c’est sa raison d’être.

Territoires de paroles

Cinq auteurs contemporains – Arne Lygre, Roland Schimmelpfennig, Simon Stephens, Elfriede Jelinek et Ivan Viripaev – mis en lecture par Catherine Vidal, Christian Lapointe, Charles Dauphinais, Angela Konrad et Florent Siaud. Une production du Groupe de la Veillée. Au Théâtre Prospero du 5 au 9 avril 2016.

Communiqué de presse | Groupe de la Veillée

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *