Nouvelles

John Florio alias Shakespeare : Le livre qui soulève la polémique

La question de l’identité de Shakespeare hante le monde littéraire depuis bientôt deux cents ans. Par une démonstration-enquête méthodique et érudite, Lamberto Tassinari dévoile que John Florio était Shakespeare, consacrant des dizaines de pages à chaque aspect de la question. Sans discuter à coups d’a priori, il exhume les dates de publication des textes qu’il croise, sachant que la création consiste d’abord à beaucoup lire et à plagier.

Quatre articles ont été publiés sur cet ouvrage dans Le Monde et un dans L’Obs, avant la parution de la version française fin janvier 2016. Les deux premiers articles, par le préfacier Daniel Bougnoux, professeur émérite de l’Université de Grenoble, en faisaient l’apologie; le troisième était une commande du Monde à l’auteur du livre, en réponse à l’article jubilatoire sur Shakespeare du Premier Ministre du Royaume-Uni, David Cameron. Le quatrième constituait une première attaque en règle contre Tassinari et son préfacier, par l’auteur du Dictionnaire amoureux de Shakespeare (Plon), François Laroque.

Tassinari est l’homme derrière la revue transculturelle ViceVersa, qu’il anima pendant une quinzaine d’années. Ce professeur de langue et littérature italiennes a découvert en 2004 que toute l’œuvre signée Shakespeare était en réalité un travail transculturel écrit en anglais par John Florio. Il a publié son ouvrage en italien à Montréal en 2008, puis en anglais en 2009, et voici que paraît John Florio alias Shakespeare aux Éditions du Bord de l’Eau, en France.

Selon Bougnoux, ce livre est «stupéfiant», car «il oblige à une telle révision du savoir ordinaire que le premier mouvement du lecteur ou de l’érudit standard sera de le repousser: si c’était vrai, on le saurait depuis longtemps». La théorie de Tassinari repose sur une recherche extrêmement fouillée, aussi audacieuse qu’obstinée, inattaquable quant aux sources, et basée sur ce qu’il faut bien appeler une intuition transculturelle. Il s’agit en effet de «secouer» le plus grand auteur de théâtre de tous les temps, en pulvérisant le mythe de l’homme de Stratford.

La découverte explosive et révolutionnaire de Tassinari est en train de susciter une vive polémique en France. Bougnoux a déjà signé un ouvrage tiré de celui de Tassinari, Le Choix du spectre (Les Impressions nouvelles), et un autre paraîtra en mai, Shakespeare: l’hypothèse Florio (Éd. Thierry Marchaisse). La rapidité avec laquelle cet ouvrage collectif dirigé par François Laroque a été conçu démontre que cette recherche est perçue comme un danger par les shakespeariens orthodoxes.

Le lancement du livre de Lamberto Tassinari aura lieu à la librairie Le Port de Tête, 262 Avenue du Mont-Royal E, Montréal, 514-678-9566, le 4 avril 2016 à 17 h 30. L’auteur et son traducteur discuteront des principaux enjeux posés par cette recherche.

Communiqué de presse | Michel Vaïs

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *