Nouvelles

L’Annuaire théâtral lance un appel de textes

Appel de textes. L’Annuaire théâtral. Revue québécoise d’études théâtrales. Dossier: «Brigitte Haentjens: Mouvances du texte et imaginaires du féminin». Sous la direction de Catherine Cyr, professeure au Département d’Études littéraires de l’UQAM. Date de tombée des propositions: 23 mai 2016. Date de tombée des articles: 23 septembre 2016. Les propositions d’article (250 mots) doivent être transmises à l’adresse électronique suivante: cyr.catherine@uqam.ca.

Figure majeure du théâtre contemporain, la metteure en scène Brigitte Haentjens poursuit, depuis plus de trente ans, une trajectoire marquée de rigueur, où le discours scénique n’a de cesse de se réinventer. Font saillie, dans ce parcours, deux aspects centraux que le présent dossier s’attachera à explorer: d’une part, un travail autour du texte et de ses mouvances, notamment dans le rapport au corps, et, d’autre part, une exploration continue et plurielle de l’identité féminine. Les propositions soumises s’inscriront dans l’un de ces deux axes. Elles pourront aussi les faire s’entrecroiser.

Axe 1. Mouvances du texte

Le travail de Brigitte Haentjens participe d’une tendance actuelle du théâtre où, en parallèle à la déferlante postdramatique, s’actualise un certain retour au texte, notamment à travers la réinvention de la forme dramatique ou l’affirmation d’un «théâtre de texte» où l’écrit se fait la matière première de la mise en scène. Ici, le texte n’est pas effacé mais se trouve doublé, à travers la mise en scène, «d’une autre écriture, celle des corps et des voix dans l’espace et le temps de la représentation» (Biet, C. et C. Triau (2006). Qu’est-ce que le théâtre? Paris: Gallimard, coll. Folio, p. 658.). Au sein de cette tendance, la démarche de Brigitte Haentjens se révèle singulière. La metteure en scène, qui a fait résonner sur les scènes québécoises les mots de Duras, Dupré, Koltès et Müller, entre autres, opère en effet souvent sur le texte dramatique (mais aussi poétique et romanesque) différentes transformations – coupures, greffes, décentrements – qui font de la matière textuelle un matériau souple, fluctuant, et qui font de l’écriture scénique un véritable processus de réécriture. Chez elle, ce texte réécrit trouve sa forme et sa signification, notamment, à travers le tracé qui se déploie de l’écrit à l’incarnation, lorsque le corps en scène devient carrefour de significations, espace mobile à partir duquel interroger le réel et l’imaginaire. C’est autour de cette réflexion sur les mouvances du texte que s’articuleront les réflexions proposées dans ce premier axe.

Axe 2. Imaginaires du féminin

«J’haïs ça, être une femme». Réplique inaugurale de la pièce Je ne sais plus qui je suis, le premier spectacle que Brigitte Haentjens signe, en 1998, sous la bannière de la compagnie Sibyllines, cet énoncé marque l’amorce de ce que la metteure en scène désigne comme son «cycle féminin» (Haentjens, B. (2014). Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène. Montréal: Éditions du Boréal.). Au fil de son parcours, alternant formes chorales et spectacles solos, et visitant des territoires textuels aussi différents que ceux de Sylvia Plath, Ingebor Bachman, Virginia Woolf, Sophie Calle, Louise Dupré ou Sarah Kane, elle s’est attachée, à travers différentes postures énonciatives et esthétiques, à sonder la question de l’identité féminine. Celle-ci est inséparable, chez elle, de celle des verrous moraux et sociaux qui emprisonnent la femme et l’aliènent, parfois jusqu’à la folie – une dimension manifeste, en particulier, dans son exploration de l’imaginaire de la femme écrivain. (Guay, H. (2011). «Pourquoi l’auteure est devenue folle? Trois portraits d’écrivaines signés Brigitte Haentjens». Jeu, 140, p. 100-107.) Les articles rattachés à ce deuxième axe aborderont des questions liées à ces imaginaires du féminin qui, chez Haentjens, apparaissent multiples.

Section «Documents»

Cette section comporte des contributions présentant une forme plus libre – entretiens, essais, esquisses, notes de création. Vos propositions peuvent s’y rattacher.

Enfin, n’hésitez pas à nous faire parvenir des propositions d’articles portant sur Brigitte Haentjens mais dont le sujet se trouve éloigné ou en périphérie des deux axes proposés. Nous les prendrons également en compte. Vous pouvez consulter ici le protocole de rédaction.

Communiqué de presse | L’Annuaire théâtral

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *