Nouvelles

Face à l’image

Destiné aux créateurs, aux professeurs de théâtre, d’arts plastiques, d’arts visuels ou vidéo et aux animateurs d’ateliers de création, le manuel Face à l’image se veut un outil de base pour faciliter l’intégration du son et de l’image. Il répond aux besoins de tous ceux et celles qui, peu importe leur domaine d’activité, souhaitent « parcourir le spectre des possibilités de l’écriture scénique ». Motivés par une longue collaboration ainsi que par des pratiques scéniques multidisciplinaires, les auteurs ont tenu par le biais de cet ouvrage à jeter des ponts entre les continents, l’Europe et l’Amérique, tout en demeurant conscients des différences inhérentes aux réalités culturelles. La richesse du résultat témoigne largement de l’universalité du langage visuel et souligne avec éloquence la pertinence d’une telle collaboration.

Exercices, explorations, expériences : le manuel que proposent Ludovic Fouquet et Robert Faguy débute avec une trajectoire précise pour ensuite laisser davantage de liberté aux participants, au fur et à mesure que sont apprivoisés les outils techniques et leurs applications. Les exercices, conçus pour être réalisés en quelques heures, portent notamment sur le corps, les images et l’espace. Ils ouvrent la voie à des explorations de plus longue durée traitant de l’autoportrait, du cinéma et des doubles, par exemple, pour déboucher éventuellement sur des expériences de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Les outils offerts ici peuvent donc accompagner le néophyte comme le participant chevronné tout en jetant des bases théoriques, historiques et pratiques fondamentales.

Richement illustré en noir et blanc et en couleurs, Face à l’image va bien au-delà des simples considérations matérielles pour s’intéresser aux rapports anthropologiques qu’entretiennent l’image et la scène, la représentation et la pédagogie. Des croquis et des photos permettent ainsi de montrer concrètement les résultats obtenus pendant les exercices et explorations, tout en rappelant au lecteur que la question de l’image demeure organique et pluri-dimensionnelle. On y retrouvera ainsi des images tirées d’ateliers, de spectacles, de performances et d’installations qui illustrent de façon très claire comment les directives formelles du manuel peuvent servir de point de départ à des prises de risque fertiles et étonnantes.

Ludovic Fouquet mène une carrière de sérigraphiste, de scénographe et d’artiste de la scène en Europe ainsi qu’au Québec, où il donne souvent des cours et des ateliers (UQAM, Université Laval). Fondateur de la compagnie songes mécaniques, il a notamment créé des spectacles au Louvre et, avec le groupe rock Zong, à la Réunion. On lui doit l’essai de référence Robert Lepage, l’horizon en images (L’instant même, 2005).

Robert Faguy dirige les programmes des Arts de la scène et de l’écran, ainsi que le LANTISS (Laboratoire des Nouvelles Technologies de l’Image, du Son et de la Scène) de l’Université Laval. Les chercheurs associés au LANTISS proviennent des domaines des arts de la scène (Ex Machina), de l’art audio et électronique (Avatar) et du génie (électrique, informatique, optique, mécanique). Lui-même artiste multidisciplinaire, Robert Faguy a cofondé et codirigé la compagnie Arbo Cyber, théâtre (?), et on l’a vu, comme performeur, dans Dieu de Thieu et dans le bouleversant La jeune fille et la mort (2010-2012)

Communiqué de presse | Editions L’instant même

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *