Nouvelles

Enfouir ses rêves dans un sac

Cet ouvrage est né d’une commande passée à six auteurs francophones par le Théâtre du Peuple à Bussang, avec comme consigne de produite un texte lisible en dix minutes par dix lecteurs sur le thème de la migration.

Transit de Gustave Akakpo : Un corps humain est soumis à un grave problème : le “résidu de la transhumance du bol alimentaire” est en train de remonter. C’est la panique. Que faire ? Une approche symbolique, physiologique et triviale de la migration.

En terre de nulle part d’Olivier Balazuc : Quand la mer vomit son quota quotidien de cadavres, quand les lieux d’hébergement se transforment en centres de détention à ciel ouvert, la tragédie s’invite à la table d’une famille ordinaire.

Celui qui a les bras et les jambes qui bougent de Solenn Denis : 2145. Une petite fille de six ans est confrontée à la dure réalité de l’exil climatique. A travers son regard, c’est tout un monde qui se désagrège sur le chemin inéluctable de l’errance.

Repeupler la jungle chinoise de Steve Gagnon : La “femme panda” en a marre de cette vie faite de sexe tarifé, de dope et d’alcool. Elle rêve de plaquer son trou à rats d’icitte pour aller se refaire une face de tite fille neuve au coeur de la nature chinoise…

Instantanés. Quelques traces d’oubliés d’Aurore Jacob : Les migrations peuvent prendre des visages multiples. Mais ce sont toujours les mêmes questions, les mêmes douleurs, les mêmes espoirs souvent déçus qui les accompagnent.

Rouge Gazon de Karin Serres : Le jour de ses quinze ans, un/e ado reçoit en cadeau de ses parents une lettre qui lui apprend qu’il/elle a été adopté/e. Ses origines ? Un peuple ailé et mutant en marche vers un lieu hospitalier inattendu…

Communiqué de presse | Lansman Éditeur

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *