Nouvelles

Alternatives théâtrales no. 129

Il y a plus d’un siècle en Angleterre, Virginia Woolf s’interrogeait sur l’impuissance des femmes écrivaines. En conclusion d’Une Chambre à soi, l’icône du féminisme invitait les poétesses en germe à ne plus renoncer à leurs droits à penser, écrire et créer.

La question de la parité restant au coeur des problèmes sociétaux, Alternatives théâtrales s’intéresse à ses impacts dans le champ des arts de la scène : que font les femmes à l’art et au théâtre ? Y a-t-il une manière d’orchestrer une troupe au féminin, de représenter les corps, propre aux femmes ? Quelle organisation au sein des entreprises artistiques et culturelles ? Quelle écriture dans un contexte inégalitaire ?

Différents artistes et intellectuels livrent ici leurs réflexions, en s’appuyant sur des exemples de création au féminin en Belgique, en France, et dans d’autres pays du monde, où il est affaire de « deuxième sexe », de (ou des) féminisme(s), de genre et de post-féminisme.

En couverture : Tristesses d’Anne-Cécile Vandalem. Photo Christophe Engels.

Communiqué de presse | Alternatives théâtrales

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.