Nouvelles

L’arche de Noémie et Le bain

Vient de paraître chez Dramaturges Éditeurs : L’arche de Noémie et Le bain de Jasmine Dubé.

larche-de-noemie-nouvelle-edition-copieL’Arche de Noémie

Une terrible inondation a tout détruit. Seule sur sa barque, Noémie essaie de survivre aux coups du sort. Elle n’a que quelques vivres, un oiseau en cage et un magnétophone auquel elle peut confier ses inquiétudes et ses espoirs. Elle dérive au gré des vagues et elle ne doit plus compter que sur elle-même. Même en les surprotégeant, les enfants ne sont pas à l’abri de la vie. Tout comme nous, ils entendent les échos du monde. Ils voient. Ils questionnent. Et nous n’avons souvent pour toute réponse que « je ne sais pas ». Avec L’arche de Noémie, Jasmine Dubé a été finaliste au concours RFI/Francophonie Jeunesse en 1997 et aux Prix littéraires du Gouverneur Général en 1999.

le-bain-nouvelle-edition-copieLe bain

Au retour d’une journée passée à éteindre des feux, Madame Pin-Pon se prépare à donner le bain à son petit porcelet de porcelaine, enfant courageux et fragile qui affronte des peurs grosses comme un camion de pompiers. Le bain marque un temps d’arrêt et ce lieu intime permet parfois la rencontre entre un enfant et son adulte. La tendresse émerge alors et trouve une bouée dans l’imaginaire. Depuis sa création en 1997, Le bain a été présenté à plus de 600 reprises en français et en anglais. Le spectacle a remporté plus d’une fois le Prix du public.

Jasmine Dubé

Cofondatrice et directrice artistique du Théâtre Bouches Décousues, Jasmine Dubé est l’auteure de plusieurs productions de la compagnie depuis 1986. Elle est aussi comédienne, metteure en scène et scénariste. En 1996, elle a reçu le prix Arthur-Buies pour l’ensemble de son œuvre et en 1998, le prix Alvine-Bélisle pour son album L’ourson qui voulait une Juliette. En 2005, le Théâtre Bouches Décousues était le lauréat du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal « pour son apport immense à la vitalité et au développement du théâtre d’ici ». En 2010, on inaugurait la Bibliothèque Jasmine-Dubé à Amqui. En 2013, elle recevait le Prix Raymond-Plante pour son travail exceptionnel en littérature jeunesse.

Communiqué de presse | Dramaturges Éditeurs

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *