Nouvelles

Les Inconnus

Un homme et une femme assis côte à côte dans un bar entament une discussion qui devient duo, duel, débat, pamphlet, plaidoyer, confrontation, jeu de séduction et de manipulation. La nuit et les mots les mènent dans la rue puis dans un parc pour enfants désert où leur joute se poursuit, infinie, à travers les trapèzes et les balançoires, entre sous-entendus et faux principes, entre fabulations et illusions. Chacun investit l’autre de toutes les identités possibles, jusqu’à l’arrivée du jour.

1610C’est à un dialogue à la fois pulsionnel et éternel que nous convie la pièce. La rencontre dont il est question ici est amoureuse avant tout, mais elle est également philosophique et en quelque sorte existentielle, sans jamais perdre de vue ses fondements concrets. Sur l’abandon, le désir, l’émotion, le hasard, la parentalité, la prédestination, la sexualité, sur les rôles qu’on joue, les masques qu’on porte et les barrières qu’on érige, voici une réflexion aérienne, une toile à la fois forte et fragile où l’auteure, par petites touches, jongle dans une langue sensuelle avec des vérités crues et un manque criant. Un beau texte, lumineux et limpide.

Une première version des Inconnus a été présentée au Festival du Jamais Lu en 2014, dans une mise en lecture de Marie Charlebois. La pièce, dans sa nouvelle mouture, sera créée en septembre 2016 à la Licorne dans une mise en scène de Frédéric Blanchette.

Julie-Anne Ranger-Beauregard

Julie-Anne Ranger-Beauregard a reçu en 2003 le Prix de l’Égrégore pour sa première pièce, Le creux de la peau. Après l’obtention de son diplôme en écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2010 (sa pièce de finissante, La patte du loup, lui a valu d’être finaliste l’année suivante pour la Prime à la création du fonds Gratien-Gélinas), elle a remporté en 2011 le concours Le théâtre jeune public et la relève pour sa pièce La famille Pépin, qui a été créée à la Maison Théâtre en 2012. Quatre de ses textes ont été présentés au Festival du Jamais Lu entre 2011 et 2015 ; elle a créé avec le Théâtre de l’Avant-Pays une pièce pour enfants, Contes pour les enfants de 1000 jours, qui est jouée dans les théâtres et les maisons de la culture depuis mai 2013 ; et son conte Madame Renard a fait partie de l’édition 2013 des Contes urbains de la Licorne.

Communiqué de presse | Leméac

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *