Nouvelles

Le brasier

Des triplées étranges qui brûlent – littéralement – de douleur, deux êtres perdus qui essaient de s’aimer et se font mal, une femme violente qu’un désir interdit embrase : à la fois conte, comptine, ronde infernale et carrousel maléfique, Le brasier, articulé en trois temps, convoque des destins atypiques liés entre eux en un cycle héréditaire sans fin. Lourds d’un passé familial qui les hante, les personnages y multiplient les dérivatifs à leur solitude, parfois loufoques, parfois tendres, parfois cruels, toujours fulgurants.

1475613156Le brasier est une comédie, mais féroce. L’auteur y mêle humour noir et tragédie grecque, faisant peser la fatalité sur des êtres tout petits, antihéroïques. Par eux, il interroge la filiation, bien sûr, mais aussi le sens de l’appartenance et de la collectivité. Remarquablement construit, son texte est vibrant et lancinant ; son sens si particulier de la formule y éclate à chaque ligne, et de l’ensemble se dégage une ode non équivoque à l’humanité ordinaire.

La pièce a été créée à Bruxelles, au Théâtre des Martyrs, en novembre 2012, après avoir fait l’objet d’une lecture publique au Festival du Jamais Lu l’année précédente. Cette nouvelle mouture sera créée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui en septembre 2016, dans une mise en scène de Philippe Cyr.

Depuis Porc-épic, traduit en plusieurs langues et couronné en 2010 par le prix Michel-Tremblay ainsi que par un Prix littéraire du Gouverneur général du Canada, David Paquet a signé entre autres 2 h 14 et Appels entrants illimités, qui ont été publiés chez Leméac / Actes Sud-Papiers, joués à l’étranger et plusieurs fois primés. Il écrit et performe également des solos de littérature orale sous forme de stand-up poétiques.

Communiqué de presse | Leméac

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *