Nouvelles

Festival des Arts de Saint-Sauveur

L’étincelante programmation du prochain Festival des Arts de Saint-Sauveur a été dévoilée par Guillaume Côté et Etienne Lavigne, respectivement directeur artistique et directeur général de cet événement devenu un pôle d’attraction culturel majeur des Laurentides.

La 27e saison s’amorcera les 2 et 3 août par la présentation intégrale du ballet Roméo et Juliette, une première dans l’histoire du Festival. Cette production de la compagnie américaine BalletMet est chorégraphiée par Edwaard Liang, dont le style plein d’invention insuffle passion et élégance aussi bien aux duels et au bal qu’à la fameuse scène du balcon.

Force majeure de la scène canadienne, Toronto Dance Theatre (photo) célèbre son 50e anniversaire. Le 4 août, la compagnie proposera des morceaux choisis du vaste répertoire de Christopher House, sur des musiques d’Arvo Pärt, Robert Moran, Ann Southam et Thom Gill, dont certaines seront mixées en direct. Faisant évoluer les danseurs dans un univers où les changements de vitesse, de rythme et de direction s’opèrent en une fraction de seconde, les œuvres cinétiques Martingales et Vena Cava côtoieront Fjeld, Thirteen et Echo Dark.

Le mercredi 8 août, le Festival soulignera le 40e anniversaire du Hubbard Street Dance Chicago sous la direction artistique de Glenn Edgerton. Au programme, on retrouve des chorégraphies du catalan Nacho Duato (Jardí Tancat), de l’espagnol Alejandro Cerrudo (Lickety-split et Pacopepepluto) et de Robyn Mineko Williams (Cloudline).

Désirant stimuler la création par des maillages inédits entre musique et danse de divers horizons, le Festival a invité les chorégraphes Eva Kolarova (Ballets Jazz de Montréal), Kyra Jean Green (Les 7 Doigts) et Vanesa G.R. Montoya (Les Grands Ballets canadiens de Montréal) à créer des œuvres inspirées par l’envoûtant mélange de tonalités jazz infusées de funk du groupe Yémen Blues, dont les membres sont originaires du Yémen, de New York, d’Uruguay et de Tel-Aviv. À voir et à entendre le 9 août.

Synonyme d’excellence, la Soirée des Étoiles est l’occasion de découvrir les grands noms de la scène classique actuelle qui brillent de tous leurs feux dans de célèbres solos ou pas de deux des répertoires classique, néo-classique et contemporain. Deux soirs d’affilée, vendredi 10 et samedi 11 août à 20h, des danseurs étoiles issus du New York City Ballet, du Théâtre Mariinsky, du Joffrey Ballet et du Ballet national du Canada mèneront la danse à son sommet.

Guillaume Côté et les danseurs du Ballet national du Canada seront sur scène le dimanche 12 août à 18h pour présenter en première mondiale Homo Sapiens? la plus récente chorégraphie de son directeur artistique. Au même programme, deux œuvres chorégraphiées par James Kudelka ancien directeur artistique du Ballet national. D’abord L’été, un pas de deux de Quatre saisons interprété par Guillaume Côté et Greta Hodgkinson, puis The Man in black sur une musique de Johnny Cash, une création BalletMet Colombus avec les danseurs Kota Sato, Jenna Savella, Piotr Stanczyk et Jonathan Renna.

Communiqué de presse | FASS

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *