Nouvelles

Festival de théâtre de rue de Lachine

C’est sur le thème générique Éclats Macadam, placé sous le signe de la bonne humeur, que se tiendra la 11e édition du Festival de théâtre de rue de Lachine où plus d’une soixantaine de spectacles gratuits vous attendront du 23 au 25 août en soirée. Pour l’occasion, 70 artistes/créateurs d’ici et d’ailleurs envahiront le macadam et transformeront l’espace public de l’arrondissement de Lachine en un immense parc d’attractions théâtrales. Près d’une vingtaine de places, rues, parcs et bâtiments, situés sur les berges du canal de Lachine et du lac Saint-Louis ainsi que dans la rue Notre-Dame, seront métamorphosés en scènes insolites. Théâtre, danse, musique, cirque et art performatif s’entrecroiseront et se bousculeront pour vous offrir une expérience plurielle de théâtre de rue.

Venez découvrir un spectacle inoubliable, une satire explosive de la vie conjugale où se mêlent art du feu et pratique endiablée de l’une des danses les plus sensuelles, le tango argentin (Amor –Compagnie Bilbobasso) (photo), vivre une version décalée du célèbre ouvrage Don Quichotte de Miguel de Cervantes en embarquant dans les aventures rocambolesques d’un Don Quichotte moderne qui cherche sa Dulcinée, serveuse d’un stand à hot-dog (La Quête – Mobile Home), voyager entre quotidien et extraquotidien avec des danseurs qui font vibrer le réel (Vibrations Urbaines – Louise Bédard Danse), rire devant une Studebaker 1957 rouge qui s’insurge et se révolte contre son maître (Pique-Nique – Espace Forain), plonger dans l’univers d’un jeu vidéo et assister à une performance arcade étonnante (Pixèle-moi! – Théâtre RétroColectivo), jongler sur les épaules de quelqu’un en monocycle (Let’s do this! – Les Dudes), participer à un rituel sonore et performatif déstabilisant dédié aux forêts dévastées (Le son des cendres – B.L.U.S.H) et suivre l’histoire d’un binôme singulier venu de nulle part et voué fatalement au départ de l’un ou de l’autre (Rigel & Bételgeuse – Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe).

Venez rencontrer une mystérieuse dame en rouge sous une pluie d’artifices (Pyro Kabaret – Illuzaö), imaginer la masculinité autrement grâce à une œuvre chorégraphique qui s’attaque avec humour aux stéréotypes et à la notion de virilité (Children of Chemistry – Sébastien Provencher), accompagner un étrange cortège de musiciens sur échasses (Le Quintette à vue – Les Belles Bêtes), danser sur un savant mélange de mélodies pop, de beats french house puissants et de sons futuristes (Sun Machine – Beat Market), espionner un duo d’ambulanciers prodiguer les premiers soins à des patients marionnettiques (Sortie de secours – Théâtre à Bout Portant), jouer les héros dans une parodie complètement débridée de Barbie ou entrer dans un périple acrobatique sous-marin à couper le souffle (Barbie et À la Plage – Becky Hoops), rigoler devant une joute verbale totalement absurde dans un bureau de poste (À tout prix – Théâtre La moindre des choses), regarder un spectacle de marionnettes grands formats qui fait naviguer son public sur l’océan Pacifique (Histoire de Pi – Collectif Pi) et faire une promenade dans l’temps des années 50, 60 et 70 en effectuant un petit tour de pâté de maisons, où chaque pas vous vaudra un saut en arrière en un va-et-vient dansé et théâtralisé (Voisin’âges– Productions Multisens).

De plus, les 24 et 25 août, l’événement proposera aux festivaliers deux spectacles payants en salle. À 19h et 21h15, à l’Entrepôt, assistez à La Fièvre du castor du Lost & Found Puppet Co., un spectacle sans façon, d’humour et de carton qui raconte dans une mise en scène loufoque l’histoire d’une famille de castors et d’une famille d’humains qui habitent au cœur de la forêt québécoise, À 21h15, à la salle communautaire de l’église Resurrection of Our Lord, découvrez Petits crimes contre l’humanité, une pièce à tableaux qui visite les tares du genre humain en empruntant le filtre de la comédie absurde.

Communiqué de presse | Festival de théâtre de rue de Lachine

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *