fbpx
Nouvelles

Le Festival de Casteliers : intime et diversifié

C’est en braquant les projecteurs sur les talents des créateurs et créatrices d’ici que le Festival de Casteliers aborde sa 16e édition, qui aura lieu du 3 au 7 mars. Sa programmation, en ces temps pandémiques, se décline en plusieurs propositions. Si les conditions sanitaires le permettent, plusieurs créations seront offertes à un petit nombre de spectateurs et spectatrices à la fois, et ce, quel que soit leur âge. Les plus jeunes auront droit à L’Archipel aux mille sons, une coproduction de L’Ensemble Sixtrum et du Groupe Le Vivier, ainsi qu’à Théâtre prêt-à-porter, un triptyque signé Nathalie Derome, Anne-Sophie Tougas et Thierry Champs, tandis que certaines œuvres seront réservées aux adolescent·es et aux adultes, dont Stabat Pater de la compagnie Pleurer Dans’ Douche.

En plus de quelques autres spectacles telles la « performance audiovisuelle hybride, inspirée de la musique des sphères stellaires faisant usage des technologies électroniques mises en relation avec des techniques traditionnelles du théâtre d’ombres » Harmonies macroscopiques et la production de théâtre miniature inspirée de la tradition brésilienne Chaperons, le festival a aussi prévu des événements qui pourront avoir lieu indépendamment des restrictions gouvernementales. S’ajoutant à des activités virtuelles variées, Ciné-Casteliers donnera accès à des œuvres internationales, alors que la 10e édition du parcours-exposition Marionnettes en vitrines ! permettra d’admirer, en passant devant 32 commerces des environs du Théâtre Outremont, des marionnettes représentant 40 ans de création québécoise.

Communiqué de presse

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *