Nouvelles

La danse et le théâtre explosent à l’Usine C

C’est dans son écrin tout récemment rénové que l’Usine C présentera pas moins de 14 spectacles au cours de la saison 2021-2022, en plus du Festival Actoral. Du côté de la danse, on suggère entre autres une rétrospective de l’œuvre de Daina Ashbee, le très apprécié Sacre du Printemps de la Compagnie Marie Chouinard, Seulement toi d’Anne Plamondon (un duo qu’elle interprète avec James Gregg) ainsi que Stations de Louise Lecavalier, que l’on a pu découvrir lors de la dernière édition du Festival TransAmériques (FTA). C’est aussi le cas de Violence de Marie Brassard, qui embrasera les planches de la salle de l’avenue Lalonde, de même que deux rendez-vous théâtraux manqués en 2020 pour cause de pandémie : Atteinte à sa vie de Martin Crimp (dans une mise en scène de Philipp Cyr) et The Rise of the BlingBling – La Genèse de Philippe Boutin en collaboration avec le dramaturge Étienne Lepage et le chorégraphe Elon Höglund. Mentionnons de plus l’adaptation québécoise (signée Rébecca Déraspe) du spectacle solo de la Française Noémie de Lattre Féministe pour Homme, mis en scène par Alix Dufresne et interprété par Sophie Cadieux. En outre, Angela Konrad nous propose une version scénique du roman de Virginie Despentes Vernon Subutex 1, Alexa-Jeanne Dubé et Patrick R. Lacharité, leur vision de Manque de Sarah Kane tandis Cédric Delorme-Bouchard s’attaquera à Intérieur de Maurice Maeterlinck.

Communiqué de presse

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *