Nouvelles

En dessous de vos corps…

Campée dans une ville quelconque, une banlieue appauvrie et triste, la pièce de Steve Gagnon nous rappelle avec vivacité le talent incomparable de l’auteur à rendre compte de la nature humaine. Coincés dans un environnement laid et banal, les personnages de En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas vivent une tragédie dont les accents grandioses sont tempérés par la réalité qui les entoure. Le contraste entre les dialogues, les élans lyriques, la richesse des protagonistes et le décor gris et fade est d’autant plus efficace que Steve Gagnon s’est inspiré de l’une des plus grandes tragédies de tous les temps: Britannicus de Racine.

Le récit s’amorce avec l’arrivé de Junie, l’amoureuse de Britannicus, dans le cocon familial soigneusement élaboré et maintenu par Agrippine, la mère. La trop belle Junie excite la convoitise de Néron, pourtant déjà en couple avec Octavie, et provoque une crise dont la résolution ne peut être que tragique. Désir obsessif de l’un, contrôle excessif de l’autre, l’irruption d’une nouvelle figure dans l’empire rêvé par Agrippine révèle ce que l’humain a de plus violent et de plus désespéré. Ici encore, Steve Gagnon démontre avec ferveur que la violence des sentiments peut se passer de décor majestueux. La douleur et la folie de Néron sont aussi flamboyantes dans une maison de banlieue située au-dessus d’un dépanneur que dans un palais antique.

Steve Gagnon a habitué ses lecteurs et ses spectateurs à une écriture crue, sans concession, qui n’a pas peur de se brûler au contact de la violence de ses personnages. En dessous de vos corps s’inscrit dans cette démarche où la vérité prend le dessus sur les conventions. Le texte n’en est que plus percutant, et le talent de son auteur confirmé.

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec, Steve Gagnon est l’auteur de La montagne rouge (SANG) (L’instant même, 2010), pièce pour laquelle il a obtenu une bourse Première Œuvre en 2008 et qui lui a valu d’être finaliste au Prix du Gouverneur général en 2011, et de Ventre (L’instant même, 2012), créée à La Petite Licorne à l’hiver 2013.

Dans une mise en scène de l’auteur, la pièce est présentée au Théâtre La Licorne jusqu’au 9 novembre. Une production de La Manufacture, avec Marie-Josée Bastien, Marie Soleil Dion, Renaud Lacelle-Bourdon, Guillaume Perreault et Claudiane Ruelland.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *