Critiques

François Barbeau, expert en la matière

Le Centre d’exposition de l’Université de Montréal présente, jusqu’au 7 décembre 2014, François Barbeau, créateur de costumes, la première exposition sur l’œuvre du grand maître.

Depuis plus de 50 ans, François Barbeau a costumé les danseurs, les acteurs de théâtre et de cinéma, les acrobates du Cirque du Soleil. Il a collaboré à plus de 660 productions ! Des Grands Ballets Canadiens de Montréal aux films de Jean-Claude Lauzon, Micheline Lanctôt, Jean Beaudry ou Xavier Dolan, il a travaillé pour bon nombre de compagnies de théâtre au Québec, en Ontario, dans les Provinces maritimes et en Europe, en plus de mettre en scène une trentaine de spectacles et d’enseigner à l’École nationale de Théâtre et à l’UQÀM. C’est dire la richesse et l’importance de sa carrière…

« Je veux comprendre le personnage, sa vie sur scène, sa vie avant. Je travaille par instinct. Par le costume, je peux choisir de tout dire sur le personnage ou, au contraire, ne rien révéler », dit François Barbeau.

Depuis les premières maquettes et dessins jusqu’à la réalisation finale, le visiteur plonge dans l’univers coloré et chatoyant de cet immense créateur. Il peut ainsi voir de près ce qu’on ne voit pas au théâtre: le détail du costume.

L’exposition montre le travail en atelier, la recherche sur la matière menée par Barbeau, ses croquis, ses techniques de patine et de teinture. Comme un peintre baroque, Barbeau juxtapose les couleurs, les matières, les nuances, les textures.

Sont présentés quelques imposants costumes de Christine, la reine garçon, dont une « pièce d’estomac » recouverte de squelettes et d’araignées en plastique ; la remarquable robe bleue avec angelots peints et vertugadins portée par France Castel dans « i », spectacle mis en scène par Marc Drouin ; une série de corsages tissés et patinés, des chasubles suspendues sur des cintres, des échantillons de tissus et de matière, des foulards, des boas en plume… On découvre amusé que les breloques cousues sur un manteau sont constituées de clés, de bouchons de liège peints, des capsules de bière ou de petits jouets.

Regarder, toucher, sentir : tout est permis dans cette exposition interactive sans aucune technologie, si ce n’est une projection de photos de spectacles et une vidéo montrant une séance d’essayage. Large place a été donnée à l’artisan et à son savoir faire, à son travail sur et avec la matière. Un bel hommage, de la belle ouvrage. Chapeau bas, Monsieur Barbeau.

François Barbeau, créateur de costumes

Centre d’exposition de l’Université de Montréal, 2940, chemin de la Côte Sainte-Catherine, jusqu’au 7 décembre 2014. 

 

Michelle Chanonat

À propos de

Rédactrice indépendante, membre de la rédaction de JEU de 2009 à 2019, rédactrice en chef de la publication Marionnettes, elle collabore avec diverses entreprises culturelles du grand Montréal.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *