Nouvelles

Gideon Arthurs nommé directeur général de l’École nationale de théâtre

Le président du conseil d’administration de l’École nationale de théâtre (ÉNT), Me Bernard Amyot, a le plaisir d’annoncer la nomination de Gideon Arthurs au poste de directeur général de l’École. Actuellement gérant général du Tarragon Theatre de Toronto, M. Arthurs entrera en fonction le 4 août 2014. Il deviendra ainsi le 10e directeur général de l’ÉNT et succèdera à Simon Brault, qui a occupé ce poste pendant 17 ans.

« Gideon Arthurs possède une feuille de route très pertinente pour diriger l’ÉNT et la guider vers de nouveaux sommets. Actif à Toronto depuis plusieurs années, tant dans le milieu du théâtre indépendant qu’institutionnel, il a acquis une réputation de gestionnaire ouvert, imaginatif et discipliné. Son engagement envers la création et sa volonté de valoriser le rôle du théâtre dans la société sont en phase avec le plan stratégique de l’École – Horizon 2020 – lancé en novembre dernier », a déclaré Bernard Amyot, qui a présidé le comité de sélection, composé de membres du conseil d’administration de l’ÉNT et d’un conseiller externe.

« Je suis honoré et heureux de me joindre à l’équipe de l’École nationale de théâtre et ainsi de participer à la conversation, essentielle, sur l’avenir du théâtre au Canada. Depuis plus de 50 ans, l’École forme des artistes extraordinaires qui contribuent de multiples façons au milieu théâtral ; ils sont à la base d’une des communautés artistiques les plus dynamiques au monde. Grâce à un plan stratégique visionnaire, mis en place par Simon Brault et le conseil d’administration, l’École est préparée à équiper les artistes pour faire face aux changements qui s’opèrent actuellement à travers le pays, tant dans le milieu du théâtre francophone qu’anglophone », a dit Gideon Arthurs.

Gideon Arthurs

Natif de Toronto, Gideon Arthurs, qui est bilingue, possède plus de 10 ans d’expérience comme producteur de théâtre. Il a géré des organismes culturels importants, notamment le Tarragon Theatre et le Toronto Fringe Festival. Au Toronto Fringe, il a été à l’origine d’une augmentation majeure du nombre de spectateurs et du lancement du Creation Lab, un espace de création subventionné pour les artistes indépendants.

Il est président par intérim de STAF (Small Theatre Administrative Facility) et vice-président de TAPA (Toronto Alliance for the Performing Arts), où il est également président du groupe de travail sur le développement des publics (Audience Working Group). Il est aussi un membre actif de PACT (Professional Association of Canadian Theatres).

Communiqué de presse // École nationale de théâtre du Canada

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *