Nouvelles

Mathieu Héroux, lauréat du deuxième concours d’écriture pour le Théâtre La Roulotte

La Ville de Montréal, en collaboration avec le Centre des auteurs dramatiques (CEAD), le Conservatoire d’art dramatique de Montréal et l’École nationale de théâtre du Canada, est fière d’annoncer que le prix du deuxième concours d’écriture pour le Théâtre la Roulotte est décerné à Mathieu Héroux. Par cette initiative, la Ville de Montréal souhaite favoriser l’émergence de nouvelles écritures théâtrales destinées à de jeunes publics.

En plus de remporter une bourse de plus de 3000$, Mathieu Héroux bénéficiera d’un parrainage d’écriture du CEAD (20 heures) avec Jean-Philippe Lehoux, récipiendaire du prix Gratien-Gélinas 2013 de la Fondation du CEAD. Au cours du processus d’écriture, il aura également la chance de collaborer avec les finissants en interprétation des écoles de théâtre pour des ateliers de travail. Sa pièce sera présentée dans les parcs montréalais à l’été 2017.

Mathieu Héroux

Mathieu Héroux est diplômé du programme d’écriture dramatique à l’École nationale de théâtre du Canada en 2012. Découvrant d’abord le plaisir d’écrire à travers le rap et le hip-hop, il se tourne vers l’écriture dramatique au début de la vingtaine, conservant un goût marqué pour les rythmes, les thèmes et le souffle des musiques qui nourrissent encore aujourd’hui sa pratique d’auteur. Abordant souvent l’écriture dramatique sous la forme du conte – autant pour les enfants que pour les adultes – il explore la fuite dans l’imaginaire, un thème omniprésent dans son univers.

«La Roulotte a toujours été présente dans ma vie. Que ce soit comme spectateur, par ma mère qui y a fait quelques maquillages ou par mon oncle qui a jadis foulé ses planches, c’est une immense fierté que de pouvoir prolonger la tradition familiale et d’offrir à la prochaine génération une expérience théâtrale hors du commun. Écrire pour la Roulotte, c’est écrire pour un nouveau public; c’est écrire pour des gens qui ne vont pas nécessairement au théâtre. C’est leur donner l’occasion de découvrir, d’aimer et de reconduire l’expérience théâtrale. Et c’est en grande partie pourquoi j’écris», soutient Mathieu Héroux.

Communiqué de presse | CEAD

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *