Nouvelles

Lancement de JEU 164

Le 164e numéro de la revue JEU sera lancé au Wilder – Espace orange (1435, rue De Bleury, métro Place-des-Arts) le lundi 18 septembre de 17h à 19h. Dès 18h15, visite guidée des nouveaux espaces de l’Agora de la danse. JEU 164 sera disponible dans les kiosques et les librairies du Québec le 27 septembre.

En couverture

Montage réalisé à partir de photos prises dans des théâtres montréalais, notamment à la Maison Théâtre, par David Ospina.

JEU 164 | Dossier : Publics

Sous la direction de Raymond Bertin. Hommage aux publics: le présent dossier s’intéresse à celles et à ceux sans qui les arts du spectacle vivant perdraient leur raison d’être. Au fil des ans, les publics changent, se renouvellent, se maintiennent. Leur composition, leurs motivations, leur développement, leur satisfaction font ici l’objet de réflexions et de témoignages.

En lever de rideau, nous présentons les portraits de quatre superspectateurs, deux femmes et deux hommes passionnés par le théâtre et la danse, qui évoquent leur fascination et l’émulation qu’ils produisent autour d’eux. Notre collaboratrice Véronique Hudon se penche sur l’évolution de la notion de public et les nouveaux modèles institutionnels privilégiant le spectateur comme individu autonome et critique. Anne-Marie Cousineau s’intéresse au public étudiant du niveau collégial et Michelle Chanonat rend compte de l’accueil personnalisé offert aux jeunes publics à la Maison Théâtre.

Alors que le thème de la diversité est sur toutes les lèvres, Sara Dion, dans un texte militant, se demande pourquoi nos salles et nos scènes reflètent toujours une société si uniforme. L’auteure Pascale Rafie apporte des éléments de réponse en relatant une initiative de médiation culturelle avec des femmes immigrantes de l’arrondissement de Saint-Laurent à Montréal. Quant à Mélanie Carpentier, elle se penche sur l’importante contribution des créateurs de la danse au renouvellement du rapport aux spectateurs. Enfin, Raymond Bertin souligne les efforts soutenus d’organismes de diffusion pour développer et pérenniser de nouveaux publics.

Une première dans l’histoire de JEU: ce dossier a été entièrement illustré, de façon magnifique, par Mathilde Corbeil.

Hors dossier

Dans nos CHRONIQUES, il est question d’une conférence du scénographe Gabriel Tsampalieros, puis de l’univers de l’auteur américain Arthur Miller. Le COUP DE GUEULE du groupe d’action Femmes pour l’Équité en Théâtre (FET) révèle des chiffres effarants sur la place des créatrices dans nos théâtres. La CARTE BLANCHE permet à David Laurin et Jean-Simon Traversy, les nouveaux codirecteurs artistiques de Duceppe, de livrer leur carnet d’adresses à New York et à Londres. Sous la rubrique ENJEUX, outre une rencontre avec le pionnier Jean-Claude Germain, il est question des concepts d’art et de culture, puis de l’épineuse question des droits d’auteur des danseurs.

Sous AILLEURS, Annick Lefebvre explique son travail de récriture de sa pièce J’accuse montée en Belgique, et on s’intéresse à la mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota de L’État de siège de Camus, qui sera présentée au CNA en novembre. Nos PROFILS vous en apprendront plus sur le chorégraphe Nicolas Cantin et sur la comédienne et auteure Rachel Graton, dont la pièce primée La Nuit du 4 au 5 est montée cet automne par Claude Poissant.

Alors que le texte de la rubrique DANSE est un entretien avec Francine Bernier, qui dirige l’Agora de la danse depuis un quart de siècle, celui de la rubrique CIRQUE présente trois jeunes acrobates, finissants de l’École nationale de cirque de Montréal. Finalement, sous la rubrique MÉMOIRE, Alexis Martin rend hommage à la grande Janine Sutto, récemment disparue.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *