Nouvelles

Le Théâtre français de Toronto célèbre ses 50 ans

Espace de liberté créative et lieu ouvert à tous les citoyens depuis 1967, le Théâtre français de Toronto (TfT) tourne son regard vers l’avenir à l’occasion de son cinquantième anniversaire! Partie intégrante de la vie culturelle torontoise, la doyenne des compagnies franco-ontariennes poursuit ses objectifs d’inclusion, d’échange et de découverte.

Huit productions et collaborations définissent la saison 2017-2018 signée Joël Beddows, directeur artistique depuis juillet 2016. À travers une série d’«éclats manifestes», cette programmation montre la volonté du nouveau directeur artistique de présenter au public de nouvelles esthétiques et de mettre en valeur la forte présence d’artistes et de créateurs francophones à Toronto – métropole dont ils puisent leurs inspirations.

La saison débute par un événement exceptionnel, marquant le début d’un nouveau cinquantenaire: Ici, les arbres s’enracinent dans l’eau, un happening étonnant et festif faisant honneur aux écrits des auteurs torontois. La compagnie accueillera ensuite, pour la première fois, une création du Théâtre la Tangente, soit Americandream.ca de Claude Guilmain, pièce interrogeant la part américaine de notre identité collective. La saison se poursuit avec la sixième édition des Zinspirés, série de spectacles multiple fois récompensée aux Prix Dora depuis 2012; Le Dire de Di de Michel Ouellette, une coproduction avec le Théâtre la Catapulte, dont la première mondiale aura lieu au Berkeley Street Theatre avant sa présentation par le Théâtre français du Centre national des Arts.

L’accent sera aussi mis sur les spectacles jeunesse avec notamment Petites bûches de Jean-Philippe Lehoux, mais aussi Avant l’archipel d’Emily Pearlman, lauréat du prix Coup de foudre à Réseau Ontario et le prix Acadie-RADARTS; un spectacle ludique et poétique coproduit avec l’Irréductible Petit Peuple (Québec) mis en scène par Joël Beddows, et qui sera par la  suite joué de Vancouver à Moncton, en passant par Saskatoon, Winnipeg, Sudbury, Ottawa ou encore Laval.

Marianne Duval

Pour le grand public, le TfT présentera F**king Carl, écrit et interprété par Louis-Philippe Roy et Caroline Yergeau, récipiendaire de la Meilleure production au festival Fringe d’Ottawa 2014 et du Prix Nouvelle création de l’année aux Prix Rideau Awards 2015, avant de clore la saison avec Le Menteur, la comédie baroque de Corneille. C’est la première fois qu’une œuvre de l’auteur du Cid sera produite au TfT.

Enfin, Joël Beddows travaillera de près avec plusieurs auteurs, dont Alain Doom, auteur en résidence 2017-2018. Au cours de la saison à venir, l’auteur d’Un neurinome sur une balançoire (finaliste du Prix Trillium 2016) complétera son œuvre Un quai entre deux mondes et poursuivra le travail sur une pièce ayant pour sujet les quintuplées Dionne.

Communiqué de presse | TfT

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *