Nouvelles

Quat’sous : théâtre de la résistance

Quat'sous_Zéro_SoleymanlouJean-François Étu

C’est sous le thème de la résistance que le Théâtre de Quat’sous entame cet automne théâtral pareil à nul autre. La première production de la saison, qui est d’ailleurs aussi le spectacle d’ouverture du Festival International de Littérature (FIL), Le Cabaret de la Résistance, sera mis en scène et animé par le directeur artistique de l’institution de la rue des Pins, Olivier Kemeid, et réunira de nombreux et nombreuses artistes dont Evelyne de la Chenelière, Elkahna Talbi, Émilie Monnet, Marie-Ève Milot et Jérémie Niel. La Compagnie La Sentinelle offrira ensuite deux lectures : M’appelle Mohamed Ali de Dieudonné Niangouna et Lettres d’une Africaine, un collage de texte de plusieurs autrices dont Marie-Louise Mumbu, Marilou Craft et Chloé Savoie-Bernard. James Hyndman prêtera aussi son talent de lecteur à deux premiers livres, soit le sien, Océans, et celui de Paul Auster, L’invention de la solitude. Le Quat’sous propose en outre le parcours déambulatoire élaboré en 2008 par Olivier Choinière, Vers solitaire, qui est cette fois confié à cinq metteurs et metteuses en scène différent·es. Enfin, en plus du spectacle À quelle heure on est mort ?, bâti sur les « ruines » de la mouture d’À quelle heure on meurt ?, de Réjean Ducharme, que s’apprêtaient à nous offrir Gilles Renaud et Louise Turcot avant la pandémie, on aura la chance de revoir le solo de Mani Soleymanlou Zéro, qui boucle le cycle entamé en 2012 avec Un.

Pour plus d’info : Théâtre de Quat’Sous

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *