Lise RoyAvec ce dossier, sous la direction de Raymond Bertin, sur l’enseignement du jeu et ses différentes approches, nous revenons à l’essence de l’art théâtral. La comédienne Lise Roy (en couverture), également professeure d’interprétation à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, a ravivé notre désir de plonger dans ce vaste sujet en nous rappelant, il y a deux ans, que l’institution où elle enseigne aura 50 ans en 2019. Nous avons bien sûr élargi notre champ d’investigation aux autres organismes de formation en théâtre que sont l’École nationale de théâtre du Canada, les Conservatoires d’art dramatique de Montréal et de Québec, l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx et l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, afin de faire un état des lieux de la formation de l’acteur et de l’actrice.

Les interprètes de la scène doivent acquérir un savoir-faire dépassant les techniques de base, incontournables, de leur métier : les talents qu’ils développent sont sollicités pour diverses entreprises artistiques, souvent multidisciplinaires. Les institutions d’enseignement s’adaptent aux nouvelles réalités, multiplient leur offre, et le magasinage de formations à la carte prend une ampleur jamais vue auparavant.

Consultez JEU 169 sur Érudit.