On les connaît peu, on en parle rarement : travaillant le plus souvent dans l’ombre, les scénographes, les concepteurs et conceptrices de costumes, de marionnettes, d’éclairages, d’univers sonores, de vidéo et de projections en scène sont pourtant plus qu’indispensables à la création des œuvres. Ce sont des artistes à part entière, et nous avons voulu, avec ce dossier sur les métiers de la scène, leur rendre hommage en leur donnant la parole. Alors que ces professions sont souvent dominées par la gent masculine, les femmes occupent ici une place prépondérante, un heureux hasard qui est peut-être le signe de changements plus profonds.

Artistes, artisanes, techniciennes, elles sont tout cela à la fois. Elles dessinent l’espace, les vêtements, les ombres. Elles apportent leur vision, leurs couleurs, leurs lumières. Elles créent des atmosphères, des espaces, des parures. Elles donnent leur talent, leurs connaissances, leur savoir-faire pour qu’une œuvre se pense, se construise, existe.

Anick La Bissonnière (en couverture de ce numéro) est architecte et scénographe, deux pôles d’un même métier : elle a participé à l’élaboration d’une cinquantaine de projets de salles de spectacle, tout en concevant les espaces scéniques d’une centaine de productions théâtrales. Elle livre ici une réflexion lumineuse et profonde sur « l’essence, les sens et le sens » de son art. Véronique Borboën se dit aussi scénographe, puisqu’elle dessine pour la scène des costumes, des accessoires… Historienne de l’art, elle retrace les étapes de conception d’un costume, de la table à dessin au passage à la scène. La scénographie en théâtre de marionnettes exige l’invention d’un univers en entier, depuis l’environnement jusqu’aux personnages et aux accessoires : rencontre avec Christine Plouffe, conceptrice indépendante, Richard Lacroix, scénographe pour le Théâtre de l’Œil depuis plus de 20 ans, et South Miller, directrice artistique des Sages Fous. Michel Vaïs retrace l’histoire de l’éclairage au théâtre, de la chandelle aux technologies actuelles. Puis, Anne-Catherine Simard-Deraspe, éclairagiste à l’opéra, Nancy Tobin et Jean Gaudreau (alias Larsen Lupin), conceptrice et concepteur sonores, ainsi que les vidéastes Stéphanie Jasmin, Félix Fradet-Faguy et Keven Dubois, font l’objet d’entretiens.