Catégorie : JEU 174 : Jeunes publics

Julie Artacho

L’art place l’humain au centre de l’univers pour l’interroger, l’émouvoir, le charmer et l’instruire, le brusquer afin de l’éveiller, et lui permettre d’exprimer ses convictions, ses peurs, sa folie, sa démesure. La culture tend des ponts vers l’autre, offre des occasions de rassemblement qui soudent les communautés, fait circuler les fluides sensibles, tous horizons et générations confondues. Nous pouvons nous réjouir, au Québec, du bouillonnement créatif qui nous distingue. Mais la chaîne de création-production-diffusion des arts du spectacle vivant est fragile, maintenue par la passion des individus, dans une trop fréquente précarité. Le dossier « Jeunes publics » en fait état à nouveau. Particulièrement dans ce secteur, si chaque spectacle qui voit le jour est un petit miracle, c’est aussi une source d’espoir, un antidote à l’angoisse, une fenêtre ouvrant sur des possibles.