Critiques

Zoofest | Le U2 Show : Fervent admirateur

«En 1987, pas être un fan de U2, c’était pas très hot pour le social.» C’est ainsi que Stéfan Cédilot commence à raconter comment le mythique groupe est entré dans sa vie. Peu importe s’il est de bon ton ou pas d’être un admirateur de U2 en 2013, le comédien et auteur partage son dada dans Le U2 Show, spectacle hommage à la célèbre formations irlandaise, mis en scène par Stéphanie Pelletier.

La performance présentée ces jours-ci au Zoofest a d’abord été le projet de maîtrise en théâtre de Stéfan Cédilot. Les conditions de réalisation du spectacle hors les murs de l’UQAM étant radicalement différentes, la production a été complètement remaniée et réécrite en vue de sa présentation dans ce nouveau contexte hautement plus minimaliste.

En scène, Cédilot apparaît d’abord vêtu à la Bono, le célèbre chanteur du groupe, affublé de lunettes fumées, d’une veste de cuir, et interpellant le public par de nombreux «Êtes-vous prêts?». Il redevient ensuite lui-même, portant tantôt un chandail à capuchon, tantôt un simple t-shirt, ne se séparant jamais de ses jeans noirs et de ses «Converse». Pendant l’heure que dure le spectacle, le comédien raconte comment il a découvert U2, fait revivre les spectacles auxquels il a assisté et décrit la place que le groupe occupe dans sa vie.

C’est sur une scène dépouillée, sur laquelle reposent trois téléviseurs qui présentent en boucle des extraits de spectacles de U2, que le récit prend place. Alourdie par de nombreux changements techniques et des extraits sonores se terminant abruptement, l’histoire racontée, s’avérant plutôt anecdotique, fraye difficilement son chemin jusqu’au spectateur.

Le récit prend toutefois son envol en seconde partie, alors que Cédilot, sobrement assis sur une chaise, raconte l’abracadabrante histoire de la naissance de ce groupe mythique. Arrive alors enfin en scène le véritable fan émerveillé par le groupe rock, prêt à tout, même à presque mourir d’hypothermie pour se procurer des billets. Si le spectacle semblait jusque-là s’adresser aux inconditionnels de U2, la finale parvient à toucher un plus grand nombre puisque c’est l’admirateur passionné qui parle, et que cette passion se révèle contagieuse.

Le U2 Show. Texte: Stéfan Cédilot. Mise en scène: Stéphanie Pelletier. Une production du Théâtre Sans Fond, présentée à l’occasion du Zoofest, jusqu’au 17 juillet 2013.

 

Emilie Jobin

À propos de

Émilie Jobin est professeure au département de littérature et de français du Cégep Édouard-Montpetit.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *