Nouvelles

Marie-Pierre Proulx au Théâtre du Nouvel-Ontario

Mariane Duval

L’auteure et scénographe franco-ontarienne Marie-Pierre Proulx est la nouvelle directrice artistique et codirectrice générale du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO). Marie-Pierre succèdera à Geneviève Pineault le 2 octobre prochain.

« C’est avec enthousiasme que le conseil d’administration du TNO a entériné la décision unanime du comité, a expliqué la présidente, Renée St-Onge. Le comité a été impressionné par la vision de Marie-Pierre pour la compagnie qui s’arrime parfaitement avec nos priorités stratégiques, dont celles d’appuyer le développement de nouvelles voix théâtrales et le travail d’auteurs. Nous sommes convaincus qu’elle saura bâtir sur les succès de ses prédécesseurs, tout en insufflant au TNO sa personnalité et sa sensibilité d’auteure et de scénographe. »

Originaire de Hearst, Marie-Pierre est une artiste qui œuvre dans le milieu théâtral franco-ontarien depuis sa sortie du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa. Elle y a complété un baccalauréat et une maîtrise en théorie théâtrale et dramaturgie. Au cours des dernières années, elle a collaboré à de nombreux projets théâtraux, principalement à titre de scénographe et d’auteure.

Depuis 2011, elle a occupé successivement les postes de chargée de projets, de directrice administrative suppléante et d’adjointe aux directions au Théâtre de la Vieille 17. Ces expériences lui ont permis d’acquérir des expertises en direction de projets artistiques, en gestion d’équipe et de compagnie de théâtre, connaissances qui se sont ajoutées à son bagage artistique.

Marie-Pierre a été récipiendaire du Prix national d’excellence RBC 2015 pour un artiste émergement décerné par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. Le TNO a reconnu la qualité de son écriture dès l’automne 2016, alors qu’un de ses textes, intitulé Jack, était en lecture aux Feuilles vives de Théâtre Action. Celui-ci est en développement au TNO depuis décembre 2016.

Pour sa part, Marie-Pierre a hâte d’entrer en fonction : « Le TNO dont je rêve est un carrefour de rencontres pour des créateurs de traditions et de générations variées, où les imaginaires créatifs de chacun peuvent se rencontrer. Un théâtre ouvert sur sa communauté, qui appuie les artistes et les artisans de chez nous. Je suis fébrile et impatiente de venir à la rencontre des spectateurs du TNO, de la communauté francophone et francophile du Grand Sudbury, et surtout des artistes qui constituent les forces vives du milieu artistique et culturel sudburois. »

 

Communiqué de presse | TNO

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *