Danse Cité
Nouvelles

Maxime Carbonneau remporte le prix John-Hirsch

Jérémie Battaglia

Accompagnée d’une bourse de 6 000$, le prix John-Hirsch du Conseil des arts du Canada vise à reconnaître de jeunes metteurs en scène ou ceux qui poursuivent depuis peu leur développement artistique dans cette profession et dont le travail préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique. Il a été remis cette année à Maxime Carbonneau et Corey Payette.

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Maxime Carbonneau est metteur en scène, auteur et comédien. Il dirige le spectacle collectif Le ishow qui tourne au Canada et en France, met en scène et co-écrit Descendance (prix du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean 2014) au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre de la résidence de La Messe Basse, compagnie dont il est co-directeur artistique. Il monte ensuite La femme la plus dangereuse du Québec à partir des archives de la poète Josée Yvon à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier et met en scène Siri, créée au FTA, ensuite présentée tour à tour à Montréal en français et en anglais, au Royaume-Uni et au Brésil.

Corey Payette est fier de son ascendance oji-cri du nord de l’Ontario. Il a travaillé comme dramaturge, acteur, compositeur et metteur en scène à travers le Canada. Il est le directeur artistique de Urban Ink Productions (Vancouver, C.-B.). Il a aussi été artiste en résidence au Théâtre anglais du Centre national des Arts du Canada et il a fondé le Raven Theatre (Vancouver, C.-B.), qui met l’accent sur les nouvelles œuvres d’artistes autochtones. Sa comédie musicale originale Children of God a été créée à Vancouver et a été présentée en tournée au Centre national des Arts (Ottawa), au Citadel Theatre (Edmonton) et au Western Canada Theatre (Kamloops). Ce printemps, sa nouvelle comédie musicale Les Filles du Roi (dont il a écrit la musique, fait la mise en scène et coécrit le livret avec Julie McIsaac) écrite en anglais, français et Kanien’kéha (Mohawk) sera créée à Vancouver.

Communiqué de presse | Conseil des arts du Canada

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *