Catégorie : JEU 148 : Hors de Montréal, point de salut?

jeu_148web

Le théâtre du Bic. © Benoît Vaillancourt.

Qui se soucie des régions ? Soupçonne-t-on, chez nos montréalo-centristes, que des artistes de théâtre habitent et créent en région périphérique ou éloignée (loin de l’incontournable centre…) et vivent même de leur création ? Y aurait-il un public digne de ce nom, apte à apprécier des œuvres fortes et audacieuses, ailleurs qu’à Montréal ? Hors de Montréal, point de salut ? La formule peut choquer, mais la réalité qu’elle suggère est bien plus choquante. Quelle chance, pour un enfant gaspésien, une retraitée acadienne ou un amateur francophone de Vancouver, de se frotter à des œuvres théâtrales contemporaines de qualité ? Au-delà de la circulation des spectacles, la question de la présence de la création théâtrale en dehors des grands centres se pose. Quelle réalité pour ces artistes ? Doivent-ils se résigner à créer des œuvres à destinée locale ? La vision des régions comme désert culturel est-elle un cliché à abattre ? Ce dossier tente de répondre aux questions par des exemples confirmant ou infirmant ce durable préjugé.

Rencontre avec les responsables des Voyagements et de la Danse sur les routes. Le théâtre de création dans la francophonie canadienne. Le théâtre jeunes publics en région : une zone sinistrée ? Le Festival de théâtre à L’Assomption. Hommages à cinq diffuseurs par Marilyn Perreault et par Gervais Gaudreault. La concertation du milieu au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Des théâtres de création à Sherbrooke, Rimouski, Bonaventure…

Aussi dans ce numéro

Hommage à Huguette Oligny par Pascal Gélinas. L’objet et la violence en danse contemporaine. Carte blanche à Ève-Chems de Brouwer. Panorama du théâtre africain.

Consultez JEU 148 sur Érudit.