Nouvelles

Changement de direction artistique au Théâtre Aux Écuries

« Tristes du départ de notre ami et collègue Olivier Choinière, nous nous réjouissons de voir le théâtre devenir le lieu de passage dont nous avons toujours rêvé. C’est avec beaucoup de fébrilité que nous vous annonçons l’arrivée de deux nouvelles compagnies résidentes à la direction artistique du Théâtre Aux Écuries. Projet MÛ et le Théâtre du Futur accompagneront le centre de création et de diffusion dans une nouvelle phase de son développement aux côtés du Jamais Lu, du Théâtre I.N.K., du Théâtre de la Pire Espèce et du Théâtre les Porteuses d’Aromates. 

Une direction artistique à 9 voix

Repère de créateurs, de chercheurs, d’investigateurs et de producteurs indépendants, le Théâtre Aux Écuries ne s’est pas construit une identité de genre mais une identité d’esprit, caractérisée par une liberté de création et d’action qui transparaît dans chaque décision artistique. Créé pour favoriser la structuration de jeunes compagnies et leur offrir des espaces de travail adaptés à leurs besoins et leur réalité, il pourra désormais compter sur la vision et l’énergie créatrice de Nini Bélanger (Projet MÛ), Navet Confit, Olivier Morin et Guillaume Tremblay (Théâtre du Futur), qui en assumeront la codirection artistique avec Marcelle Dubois, Olivier Ducas, Francis Monty, Marilyn Perreault et Annie Ranger.

«Inviter de nouvelles compagnies à diriger un lieu, c’est aussi se demander quelle est l’essence de ce lieu. Les trois mots qui nous viennent sont : collectif, multiple et structurant. Nous aimons être une meute non uniforme. Nous aimons que les esthétiques, les personnalités, les bagages de chacun colorent nos programmations et, plus largement, la vie du Théâtre Aux Écuries. […] Nous cherchons des semblables différents. Des partenaires de jeu et de fête. Des penseurs qui épouseront notre philosophie autant qu’ils nous remettront en question.»

La fin d’un cycle

Mûrement réfléchie, la décision du dramaturge Olivier Choinière de quitter ses fonctions au sein du Théâtre Aux Écuries est motivée par ce constat : «J’ai le sentiment d’avoir participé au projet d’une génération que j’ai vu naître et que, bien humblement, j’ai aidé à faire grandir. J’ai envie de laisser ma place à d’autres, avec le souhait que le dialogue que j’ai eu avec mes collègues durant toutes ces années soit nourri par de nouvelles façons de voir et de faire.» C’est avec beaucoup d’émotion qu’il quitte le théâtre qu’il a cofondé et qui a permis l’incubation et la création de pièces marquantes de son répertoire : ParadiXXX, Mommy, Projet blanc et Polyglotte.

Olivier Choinière a indéniablement influencé et marqué la mission, les murs et la vie du Théâtre Aux Écuries par sa rigueur intellectuelle, sa réelle réinvention des conventions et l’authenticité de sa quête de liberté. «À chacune de ses créations, nous étions fiers de voir le théâtre gagner en force, témoignant de la pertinence d’un lieu où la pensée, la jubilation, le choc des idées sont de véritables crédos. Dire. Faire. Oser. Observer. Aller là où ça grince. Ne pas se préserver. Rameuter. Faire la fête. Inviter les autres à la fête. Ça, c’est Choinière», s’accordent unanimement à dire les autres codirecteurs artistiques.»

Communiqué de presse | Théâtre Aux Écuries

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *