fbpx
Nouvelles

Le Prix Françoise-Graton à Odile Gamache

Le Prix Françoise-Graton, qui en est à sa troisième édition, récompense un ou plusieurs artistes dont l’œuvre ou la performance allie avec audace art et éducation. Tous les artistes d’un spectacle présenté à la Salle Denise-Pelletier ou à la Salle Fred-Barry sont admissibles à recevoir ce Prix.

Cette année, le jury a choisi de remettre le Prix Françoise-Graton 2020 à la conceptrice Odile Gamache pour sa scénographie de la pièce Le poids des fourmis, texte de David Paquet, mise en scène de Philippe Cyr, une production du Théâtre Bluff.

Yanick Macdonald

Le Prix lui a été décerné pour la scénographie audacieuse et déterminante sur l’ensemble d’un spectacle lumineux ; pour cet espace en totale symbiose avec la farce politique de l’auteur et la mise en scène délirante, qui participe brillamment à unir de nouveau les deux créateurs ; pour cet équilibre rare et troublant entre légèreté et profondeur ; pour le ludisme de cette scénographie, en cohérence avec le monde de l’adolescence, qui ouvre des zones de jeux inattendues aux quatre magnifiques interprètes ; ainsi que pour une juste compréhension du dialogue intergénérationnel, essentiel à la démarche artistique du Théâtre Bluff. La lauréate reçoit une bourse de 2 500 $.

Odile Gamache travaille sur les scènes montréalaises comme scénographe depuis 2013. Dès ses débuts, elle développe une forte complicité artistique avec le metteur en scène Félix-Antoine Boutin et prend part à la compagnie d’arts vivants Création dans la Chambre, qui axe sa recherche sur le sacré, l’intime et le politique dans des cadres inusités. Récipiendaire en 2019 du Prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre pour sa scénographie sur le spectacle Les Larmes amères de Petra von Kant, elle boucle avec cette conception de décors leur huitième création. Parallèlement aux activités de sa compagnie, elle a signé la scénographie d’une quarantaine de spectacles en danse et en théâtre, dont six sous la direction de Philippe Cyr, avec qui elle lie une étroite collaboration depuis 2016 lors de la création de la pièce documentaire J’aime Hydro, écrite par Christine Beaulieu, qui parcourt encore le Québec aujourd’hui.

Les membres du jury tiennent à saluer chaleureusement les équipes des trois spectacles qui n’ont pu être présentés dans la saison 2019-2020 en raison de la pandémie, soit Les Sorcières de Salem, alterIndiens et Le Scriptarium 2020.

Le jury de la saison 2019-2020 était composé d’Alexandre Cadieux, chargé de cours et médiateur culturel ; Marcel Pomerlo, comédien, auteur et metteur en scène ; Morena Prats, artiste interdisciplinaire ; Simon Roy, écrivain et professeur de littérature au collégial ; et Audrey Talbot, comédienne et autrice.

Les gagnant.e.s des deux premières éditions sont Catherine Allard (2019) pour son spectacle Je cherche une maison qui vous ressemble, la saison dernière, et Marc Beaupré et Stéfan Boucher (2018) pour l’adaptation musicale et scénique du récit d’Homère, L’Iliade, lors de la création du prix.

Création du prix en hommage posthume à Françoise Graton

Actrice québécoise, Françoise Graton (1930-2014) a fondé, en 1964, avec son compagnon de vie Gilles Pelletier et l’ami comédien Georges Groulx, la Nouvelle Compagnie théâtrale (NCT), qui allait devenir plus tard le Théâtre Denise-Pelletier. Au cours de sa vie, elle a guidé des générations de spectateurs et inspiré plusieurs vocations théâtrales. Son legs spirituel est une compagnie devenue aujourd’hui une institution culturelle d’importance au Québec.

Visionnez l’entrevue de la lauréate Odile Gamache, scénographe, et du metteur en scène Philippe Cyr dans le cadre de la remise du Prix Françoise-Graton 2020 ici.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *