Nouvelles

Théâtre, cirque et danse en ligne

En attendant que le Québec tout entier change de palier d’alerte, certain·es rivalisent de créativité pour donner aux arts du spectacle vivant… une vitrine. C’est tout particulièrement le cas d’Olivier Arteau, qui devait présenter Pisser debout sans lever sa jupe ce printemps au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, mais qui utilise plutôt son vestibule vitré pour y mettre en scène La Pudeur des urinoirs. Cet essai performatif en deux étapes aborde la question suivante : «  comment se libérer de la honte que l’on peut ressentir face à notre gestuelle, notre maniérisme, notre féminité dans un corps masculin ? » Dans le cadre du premier volet de cette proposition, qui aura lieu en fin de journée dès 18 mars, Olivier Arteau et Fabien Piché marcheront sur un tapis roulant, chaussés de toutes sortes de façons. Notons que ces performances seront webdiffusées en direct.

Du côté de la danse, du 13 au 27 mars, le concert-conférence Le Flamenco sous toutes ses formes, réunissant la danseuse Delphine Mantha, le chanteur Álvaro Echánove et la guitariste Caroline Planté, démystifiera ce type de danse et de musique aux « influences arabes, juives et gitanes ». Nous aurons aussi deux occasions d’admirer le talent de chorégraphe de Guillaume Côté. Le danseur étoile du Ballet national du Canada a signé une œuvre, PHI, pour le Royal Winnipeg Ballet, qui sera disponible le 20 mars en webdiffusion. De plus, le 19 mars (et en rediffusion le 21 mars), Télé-Québec présentera Naraka, un duo interprété avec la première danseuse des Grands Ballets canadiens, Maude Sabourin.

Enfin, pour marquer le triste anniversaire d’une année de pandémie… et de ses funestes conséquences sur le milieu des arts vivants, le Regroupement national des arts du cirque En Piste propose un court-métrage traitant de différents enjeux affectant les artistes circassiens. Sous la vague est réalisé par Alexis Vigneault et sera disponible en ligne dès le 13 mars.

Pour en savoir davantage sur La Pudeur des urinoirs, c’est ici.

Pour tout ce qui concerne Le Flamenco sous toutes ses formes, c’est ici.

Pour plus d’informations sur PHI, c’est ici.

Pour tout connaître à propos du court-métrage Sous la vague, c’est ici.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *