Nouvelles

Le milieu de la marionnette réagit à la faillite du festival international des arts de la marionnette à Saguenay

*C’est avec beaucoup d’étonnement que le Conseil d’administration de l’Association québécoise des marionnettistes (AQM) a appris dernièrement que le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay s’était placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. C’est un choc pour l’ensemble du milieu des arts de la marionnette au Québec et cette nouvelle vient non seulement faire un grand trou dans le domaine de la diffusion spécialisée en marionnette mais vient aussi toucher financièrement plusieurs compagnies qui peinent déjà à boucler des budgets incroyablement serrés. C’est aussi une grande tristesse que nous ressentons pour la région du Saguenay qui avait développé, depuis plus de deux décennies, une expertise et une reconnaissance tant locale, nationale qu’internationale dans le domaine des arts de la marionnette.

Nous déplorons avoir été tenu à l’écart de cette situation avant qu’elle ne devienne irréversible et considérons que le milieu des arts de la marionnette en est un de solidarité exemplaire qui doit collaborer avec tous ses intervenants à l’avancement de son art. Nous espérons que ce geste, issu d’un organisme et de son conseil d’administration, ne viendra pas entacher la réputation des autres organismes, associations et festivals se spécialisant en marionnette au Québec. Car, malgré un sous-subventionnement chronique dans le milieu de la marionnette, les artistes et artisans font preuve d’une saine gestion qui relève souvent de l’art administratif pour boucler leurs budgets de création, de fonctionnement et de tournée. Nous espérons que la confiance gagnée au cours de toutes ces années  ne sera pas remise en cause à la suite de cette décision isolée.

L’AQM prend très à cœur cet événement malheureux et demande aux organismes subventionnaires, tel le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), de trouver les moyens nécessaires, soit par le biais de subventions qui n’étaient pas encore attribuées au festival de Saguenay ou par le bais de fonds de réserves ou de fonds spéciaux, afin de combler les cachets non reçus par les artistes et les compagnies de théâtre directement touchés par cette faillite. Il peut apparaître que ces chiffres sont minimes

comparativement aux milliers de dollars dus aux divers créanciers, mais ces sommes manquantes dans un budget déjà très serré peuvent venir déstabiliser la santé financière de ces compagnies ou affecter de façon importante les artistes en cause.

De plus, nous demandons une rencontre en urgence avec les hauts dirigeants du CALQ afin de discuter de la future utilisation des fonds qui étaient attribués au festival de Saguenay. Nous sommes très conscients de la situation financière actuelle du CALQ et de la marge de manœuvre restreinte dont disposent ses dirigeants, mais il est primordial pour le milieu des arts de la marionnette de conserver ces fonds et de les voir redistribués à l’intérieur de son milieu, idéalement au niveau de sa diffusion nationale et internationale. De plus, nous sommes préoccupés par le futur des organismes situés dans la région de Saguenay et considérons qu’un effort particulier de la part des organismes subventionnaires devra être déployé afin d’assurer leur survie et de soutenir leur diffusion.

Le Conseil d’administration de l’AQM effectuera un suivi de ce dossier que nous considérons majeur pour l’ensemble du milieu.

*Communiqué officiel de l’AQM

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *